Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Accusation de l'UPAC contre le maire de L'Assomption, Jean Claude Gingras

Radio-Canada.ca

MONTRÉAL _ Le maire de la Ville de L'Assomption, Jean-Claude Gingras, fait l'objet d'une accusation d'abus de confiance dans l'exercice de ses fonctions.

La nouvelle a été annoncée mercredi par le Commissaire à la lutte contre la corruption (UPAC), Robert Lafrenière.

Les faits reprochés au maire se seraient déroulés à l'Assomption entre novembre 2013 et le mois en cours. L'enquête se poursuit et d'autres accusations pourraient être déposées, selon l'UPAC.

L'enquête a été menée par le Service des enquêtes sur la corruption de la Sûreté du Québec (SQ). Le dépôt de l'accusation a été confirmé par le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques frappes de l'UPAC

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.