Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Arthur L'aventurier, infatigable voyageur

Courtoisie

Il a déjà bourlingué à travers le Québec, le Canada, l’Arizona, la Californie et l’Afrique, et il n’est pas près de poser ses valises.

Cette année, c’est au Costa Rica qu’Arthur L’aventurier entraîne vos bambins, dans son DVD paru à la fin octobre et dans son nouveau spectacle, qu’il présentera au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à Montréal, ce dimanche, 29 novembre, et à la Salle Albert-Rousseau, à Québec, le dimanche 6 décembre. Petite discussion avec notre infatigable voyageur, quelques heures avant le grand départ.

Depuis déjà 20 ans, François Tremblay, alias Arthur L’aventurier, part en joyeuse galère avec les tout-petits et leur raconte les beautés de la nature à travers ses DVD et ses spectacles. Son baluchon contient 13 DVD – et vidéocassettes, puisque le support a changé en cours de route! – lancés au fil du temps, aux deux ans, qui ont tous été complétés d’une tournée. Aujourd’hui, c’est plus de 3000 représentations sur scène qu’affiche son tableau de kilométrage.

Les grandes personnes, elles, connaissent François Tremblay pour ses chroniques environnementales à Salut, Bonjour!, mais le communicateur ne cache pas vouer une affection particulière aux petits spectateurs qui emplissent ses salles.

«Moi, j’ai commencé comme animateur dans des camps de vacances, explique François. J’aime beaucoup l’univers des enfants. Leur beauté, leur naïveté, leur sens de l’émerveillement me touchent. C’est ce qui nourrit ma démarche depuis 20 ans. Je me trouve très privilégié de travailler avec les enfants. Et c’est un public plutôt sélectif! Si tu ne les intéresses pas, ils se lèvent et vont aux toilettes! (rires) Il faut donc être intéressant.»

Patience et persévérance

Son projet d’Arthur L’aventurier, François Tremblay le porte à bout de bras, en tant que vedette et producteur, mu par une sincère passion. Les moyens de promotion n’étant pas légion pour les artistes jeunesse, il lui a fallu user de détermination pour faire sa place.

Et ses efforts commencent à porter véritablement leurs fruits, après deux décennies d’investissements à tous niveaux. En 2014, François remportait le Félix de l’Album de l’année – Jeunesse pour son opus Arthur L’aventurier en Afrique. Et, à l’automne 2016, l’explorateur préféré des bouts de choux aura son émission hebdomadaire à Radio-Canada, Les trésors d’Arthur L’aventurier. Arthur y arpentera les Parcs nationaux du Québec, en été comme en hiver. Chaque semaine, trois enfants l’accompagneront dans son petit périple et chasseront des indices avec lui dans un grand jeu en plein air. Le tournage est déjà commencé.

«Ç’a pris 20 ans, fait remarquer François Tremblay. Il faut être patient, persévérant et croire à ce qu’on fait.»

Heureusement, il a toujours eu le soutien des familles dans sa grande épopée, et il se rend compte que son œuvre se transmet, d’une tranche d’âge à l’autre.

«Il commence à y avoir des filles qui étaient des fans, et qui ont maintenant des enfants, se réjouit François Tremblay. Une génération a passé. Il y en a beaucoup, et ça me fait plaisir chaque fois qu’on me le dit.»

L’aventure au quotidien

Arthur L’aventurier choisit toujours avec soin les lieux qu’il visite avec sa caméra. Jamais il ne se risquerait à poser le pied dans un pays dangereux. La beauté de la faune et de la flore, la majestuosité des paysages et les curiosités à découvrir d’une région sont les principaux critères qu’il considère lorsque vient le temps de tracer ses itinéraires. L’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, la Patagonie et les Îles Galapagos, par exemple, sont les prochaines destinations dans sa mire.

Mais, pour l’instant, il en a encore beaucoup à dire sur le Costa Rica, un coin qu’il avait apprivoisé une première fois il y a cinq ans, au cours d’un séjour avec sa conjointe.

«Le Costa Rica est l’un des plus beaux endroits au monde, où il y a une belle biodiversité et où on préserve la nature», assure Arthur/François.

Dans le DVD Arthur L’aventurier au Costa Rica, Arthur fraternise avec son ami Alessandro et se frotte à toutes sortes de défis : une Tyrolienne, une nuit dans la forêt tropicale, du tir à l’arc dans la tribu Maleku et une descente de parois rocheuses (canyoning), sont notamment à l’horaire. Il croise en chemin singes hurleurs, paresseux, crocodiles et toucans.

En se promenant à travers le globe avec son complice Arthur L’aventurier, le jeune public apprend bien sûr à connaître et distinguer les merveilles du monde, les secrets des différentes cultures et les êtres vivants qui lui étaient jusque-là inconnus, mais il acquiert également des notions qui lui sont utiles tous les jours et qui mettent de l’avant des valeurs comme la confiance en soi, l’espoir et l’effort.

«L’aventure, c’est aussi dans le quotidien des enfants, observe François Tremblay. Que ce soit à la garderie, dans leur cours de natation, ils sont confrontés à l’aventure de la vie, à leurs limites, à leurs peurs. Pas besoin de nécessairement aller au Costa Rica pour vivre l’aventure! On ramène ça dans la réalité de l’enfant.»

Après tout, Arthur ne chante-t-il pas dans sa chanson finale qu’être aventurier, c’est «affronter ses peurs (…), c’est être accro au bonheur (…) et c’est se dire chaque fois que ça ne va pas, une solution il y a»?

Arthur L’Aventurier présente son spectacle ce dimanche, 29 novembre, à 15h, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à Montréal, et le dimanche 6 décembre, à 11h et 15h, à la Salle Albert-Rousseau, à Québec. Il poursuivra sa tournée après Noël.

Plongez dans son univers au www.arthurlaventurier.com.

Le Costa Rica pour tout le monde
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.