Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Indexation, règlement P-6... en congrès, l'ASSÉ envisage une escalade des moyens de pression

QUÉBEC - L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est réunie en congrès samedi à Québec pour établir son plan d’action face à l’indexation des frais de scolarité imposée par le gouvernement Marois.

L’ASSÉ n’écarte pas une escalade des moyens de pression dans les mois à venir, incluant une grève générale. La porte-parole Blandine Parchemal affirme que toutes les options sont envisageables. L’ASSÉ participera assurément à des manifestations au cours des prochaines semaines.

Mme Parchemal indique que la constestation de l’ASSÉ pourrait être élargie à l'ensemble des mesures d’austérité annoncées par le gouvernement péquiste depuis son élection. Une mobilisation conte le règlement P-6 de la Ville de Montréal, qui exige l’itinéraire des manifestations, est également possible.

Blandine Parchemal dénonce par ailleurs que l’ASSÉ n’ait pas été invitée au premier des chantiers mis sur pied par le gouvernement à l’issue du Sommet sur l'enseignement supérieur. Elle soutient qu’aucun représentant de son regroupement étudiant n’a été sollicité pour participer au chantier sur l’aide financière aux études, qui selon Mme Parchemal, se déroule depuis deux semaines derrière des portes closes.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.