Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un aveugle et son ami manchot font équipe pour planter une forêt (VIDÉO)

Jia Haixia et Jia Wenqi ont planté ensemble plus de 10 000 arbres au cours de la dernière décennie. Leur exploit est d’autant plus remarquable qu’ils sont respectivement aveugle et manchot des deux bras.

Un nouveau court-métrage de la compagnie GoPro, intitulé Je serai tes yeux et tu seras mes bras, relate le formidable travail de reboisement entrepris par ces deux villageois de la province de Hebei, près de Beijing. Âgés de 55 et 54 ans, Haixia et Wenqi sont des amis d’enfance qui se définissent volontiers comme des frères. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’ils travaillent comme une seule et même personne afin de restaurer un paysage défiguré par l’industrie.

Wenqi a perdu ses deux bras à l’âge de trois ans lorsqu’il a touché à un câble électrique, tandis que Haixia est devenu aveugle en 2000 à la suite d’un accident de travail dans une carrière. Les deux amis, qui survivaient grâce à de maigres prestations d’aide sociale, ont commencé à planter des arbres quelques années plus tard afin d’arrondir leurs fins de mois.

Wenqi aide son ami à grimper dans un arbre afin de prélever des boutures qui leur permettront de reverdir leur village.

Seuls deux des quelques 800 arbres qu’ils ont plantés la première année ont survécu. Malgré ces débuts difficiles, ils ont continué à prélever des boutures et à irriguer un sol aride sans relâche. Leur persévérance a fini par porter fruit.

«Une personne normale et en santé peut faire ce travail à la sueur de son front», affirme Haixia. «Mais nous, qui sommes handicapés, devons verser du sang et des larmes.»

«Laissons aux générations futures l’opportunité de voir ce que deux handicapés ont accompli.»

La croissance spectaculaire de l’économie chinoise, au cours des dernières décennies, a eu des effets désastreux sur l’environnement. La piètre qualité de l’air, la pollution des rivières et les mystérieux décès de masse d’animaux ne sont que quelques-uns des problèmes auxquels le pays est maintenant confronté. Le gouvernement s’est engagé à trouver des solutions sans entraver le développement économique, ce qui représente tout un défi, puisque la Chine demeure le plus grand utilisateur de charbon au monde.

Dans le film, Haixia et Wenqi racontent comment l’expansion des carrières locales a pollué les cours d’eau, tué les poissons et transformé leur village en dépotoir. De simple gagne-pain, leur activité de reboisement est progressivement devenue une manière de revaloriser le paysage environnant. Depuis 2002, ils ont réussi à recouvrir complètement une petite île à l’aide de boutures patiemment récoltées par Haixia. L’île prend maintenant l’allure d’une véritable forêt.

Jia Haixia est devenu aveugle il y a 16 ans à la suite d’un accident, ce qui ne l’empêche pas d’avoir planté environ 10 000 arbres en compagnie de son meilleur ami.

«Au début, nous plantions des arbres pour faire de l’argent. Nous le faisons maintenant pour améliorer l’environnement et la qualité de l’air», affirme Haixia. «Nous n’avons aucun revenu et dépendons entièrement de l’aide sociale. Mais en dépit de notre pauvreté, nous avons une sensation de plénitude.»

Le premier terrain pris en charge par Haixia et Wenqi est maintenant reboisé en totalité. Le duo se prépare maintenant à déménager sur un second terrain de 40 hectares que le village a décidé de convertir en forêt. Le manque d’approvisionnement en eau pose problème, mais ce n’est rien pour décourager les deux confrères, qui ambitionnent même de reboiser une montagne !

En dépit des contraintes dues à leur handicap, Haixia et Wenqi se disent prêts à continuer encore longtemps. Leur projet passera à une vitesse supérieure dès qu’un puits permettra d’irriguer leur prochaine plantation.

«Laissons aux générations futures l’opportunité de voir ce que deux handicapés ont accompli », ajoute Wenqi. « Après notre décès, les gens sauront qu’un aveugle et un manchot leur ont légué une forêt.»

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

VOIR AUSSI:

Nouvelle vague d'«airpocalypse» en Chine

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.