Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une banderole sur l'attentat de Québec érigée au bureau de Kellie Leitch

La Police provinciale de l'Ontario enquête après qu'une bannière avec les noms des victimes de l'attaque contre une mosquée à Québec eut été accrochée au toit du bureau de la députée Kellie Leitch à Collingwood, au nord de Toronto.

La candidate à la chefferie des conservateurs à Ottawa a fait les manchettes avec sa proposition de filtrer les immigrants qui n’adhèrent pas aux « valeurs canadiennes » et a été comparée au président américain Donald Trump.

« La haine nous met tous en péril », peut-on aussi lire sur la banderole, qui demande à la députée ontarienne de démissionner.

La bande de tissu a été décrochée après la visite des policiers, mercredi matin.

Selon eux, le bureau de la députée n’a pas subi de dommages.

Une femme qui a répondu au téléphone au bureau n'a pas voulu commenter, référant toute question à l'équipe de campagne de Mme Leitch, qui n'a pas encore donné de réaction publique.

Voir aussi:

Vigile à Québec à la mémoire des victimes de l'attentat

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.