Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Médecins de famille: Barrette accentue la pression pour atteindre ses cibles

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, accentue la pression sur les médecins, afin qu'ils acceptent de prendre un plus grand nombre de patients dans les mois qui viennent.

De plus en plus de Québécois ont un médecin de famille depuis 2014, a convenu le ministre mercredi en point de presse, mais on est encore loin des cibles visées.

Les médecins doivent donc redoubler d'ardeur et prendre sous leur aile 834 000 patients de plus qu'aujourd'hui, d'ici le 31 décembre.

Sinon, armé de sa loi 20 dont l'application a été suspendue, le ministre Barrette imposera des sanctions financières aux médecins qui refuseront d'étendre substantiellement leur clientèle, et d'accroître d'autant leur disponibilité à leurs patients dans leur cabinet.

Son objectif demeure le même: faire en sorte que 85 pour cent de la population québécoise ait un médecin de famille d'ici décembre 2017.

Le Québec est sur la bonne voie, a commenté le ministre Barrette mercredi, graphiques à l'appui, mais le temps file et il n'est pas question de revoir la cible à la baisse.

Au 31 décembre dernier, 77 pour cent des Québécois avaient un médecin de famille, soit 555 856 patients de plus que deux ans auparavant.

Le ministre Barrette multiplie les initiatives destinées à forcer la main aux médecins pour qu'ils modifient leur pratique.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.