Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bernard Gauthier se questionne sur l'incendie de la voiture du président du Centre culturel islamique de Québec

Il rejoint ainsi plusieurs commentateurs sur les réseaux sociaux.

Bernard Gauthier refuse de sauter aux conclusions et émet même l'hypothèse que Mohamed Labidi, président du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), pourrait avoir incendié sa voiture lui-même le 6 août dernier.

Dans une publication Facebook diffusée mercredi soir, le chef du parti Citoyens au pouvoir s'en prend d'abord à la journaliste de Radio-Canada Isabelle Richer «qui parle d'un attentât ou acte terroriste (sic)». «Si ça s'trouve c'est peut-être lui qui l'a, ou fait flambée», lance-t-il ensuite.

M. Gauthier rejoint ainsi plusieurs commentateurs sur les réseaux sociaux qui soulignent que l'incendie pourrait avoir été causé par M. Labidi ou par des membres de la communauté musulmane.

De son côté, le CCIQ a publié un message affirmant que M. Labidi avait été victime d'un crime haineux.

Le lieutenant Jean-François Vézina, du Service de police de la Ville de Québec, a pour sa part été prudent, mercredi, en commentant l'événement. Il a confirmé que l'acte haineux était une hypothèse envisagée, tout en indiquant que les policiers n'avaient pas encore d'individus précis dans la mire.

Voir aussi:

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.