Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Big Brother Célébrités»: l'art de comprendre le message (ou pas)

Certains jouent, certains croient qu'ils jouent, et d'autres pas du tout...
Noovo

Il aura fallu attendre quelques épisodes, mais Big Brother Célébrités semble finalement avoir trouvé son rythme de croisière. L’épisode diffusé ce jeudi 14 janvier nous a donné l’occasion de voir les participants s’investir de plus en plus dans le jeu.

Bonne nouvelle: la production semble aussi s’être ajustée au spectacle, proposant un montage de plus en plus limpide et efficace, et offrant une mise en scène beaucoup plus captivante de ses différents «personnages».

À peine quatre jours après leur entrée dans le manoir de L’Île Bizard, nous avons déjà eu droit à notre lot de larmes, de mises au point, de trahisons et de séances de manipulation. Bref, de quoi nous rendre on ne peut plus optimiste pour les douze semaines à venir.

Autre bonne nouvelle: les gros joueurs de cette première édition québécoise semblent vouloir jouer contre des adversaires à leur taille. Donc si vous traînez de la patte, vous risquez de quitter l’aventure plus tôt que tard.

Certains participants imposent déjà leur vision, leur cadence et leur stratégie, tandis que d’autres ne semblent toujours pas savoir ce qu’ils sont venus faire ici.


Virage à 180 degrés

Le message qu’a voulu passer François Lambert à Marie-Chantal Toupin en la mettant en danger, celle-ci l’a finalement compris. La chanteuse est sortie de sa coquille pour prendre les choses en main, elle qui, pendant les premiers jours, jouait le jeu comme quelqu’un jouerait au Monopoly sans avoir saisi qu’il devait acheter des terrains.

Sa victoire au challenge du véto est d’autant plus une bonne nouvelle pour les autres candidats, qui sont ainsi assurés d’avoir une cuisine étincelante pour une semaine de plus. Marie-Chantal aura toutefois besoin de se trouver des alliés, et vite.

Laurence Bareil fait également très bonne figure jusqu’à maintenant en ayant su former et défendre l’alliance la plus imposante de la maison, tout en étant l’une des rares à être capable de se jouer un peu de François Lambert.

Parlant du loup, mis à part nous avoir bien fait comprendre qu’il n’avait pas besoin de gagner le prix en argent parce qu’il est RICHE, François a misé gros cette semaine, se servant allègrement de son rôle de patron pour amener le jeu là où il le voulait. En a-t-il fait trop, beaucoup trop rapidement? Il sera intéressant de voir comment l’homme d’affaires se débrouillera la semaine prochaine, lorsqu’il sera de retour parmi les «simples mortels».

Mention spéciale, finalement, à Varda Étienne, qui sait définitivement comment donner un bon show de télé.

Presque trop facile

Nous pourrions croire, après l’épisode de jeudi, que la récipiendaire du Prix Licorne de la semaine est Geneviève Borne, qui s’est jetée dans la gueule du loup comme une débutante en acceptant la proposition de François Lambert d’être mise en danger.

Le fin stratège a réussi sans aucune difficulté à lui vendre l’idée qu’elle pourrait facilement l’emporter face à Claude Bégin.

Les jeux sont toutefois loin d’être faits, d’un côté comme de l’autre.

La particularité de Big Brother Célébrités, c’est que les participants se connaissent tous un peu d’une façon ou d’une autre, ce qui peut rendre la prise de décision un peu plus émotive.

Si Claude Bégin a eu droit à un peu plus de temps d’écran cette semaine, ce n’est pas en raison de son jeu, mais parce que son inactivité s’est retrouvée au cœur des discussions.

Nous tenons également à vous rassurer: Richardson Zéphir, Maxime Landry et Emmanuel Auger font toujours partie de l’aventure. Il serait toutefois bon que quelqu’un leur rappelle...

Big Brother Célébrités est diffusée du dimanche au jeudi, sur les ondes de Noovo.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.