Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«La boxe, ce n’est pas un sport pour les femmes», lance Michel Villeneuve

Le commentateur sportif a émis ces commentaires à la suite du combat de Marie-Ève Dicaire ce samedi.
La Québécoise Marie-Ève Dicaire affrontait la Vénézuélienne Ogleidis Suarez samedi soir.
La Québécoise Marie-Ève Dicaire affrontait la Vénézuélienne Ogleidis Suarez samedi soir.

«On essaie de vendre quelque chose qui est invendable», a déclaré Michel Villeneuve sur les ondes du 106.9 Mauricie, à propos du match remporté par Marie-Ève Dicaire samedi dernier à Québec.

Chroniqueur à l’émission Que La Mauricie se lève, le journaliste sportif a émis des commentaires sur la boxe féminine qui en surprendront plusieurs. Des propos notamment relevés par Nicolas Ducharme sur Twitter.

«Les femmes, c’est pas fait pour se battre en public, a lancé Villeneuve lundi matin. Elles vont chanter, elles vont danser, elles vont pratiquer d’autres sports, mais la boxe, ce n’est pas un sport pour les femmes.»

«Là, c’est là où tu dérapes», a répondu l’animatrice Catherine Gaudreault à l’intervention de Villeneuve.

“Il y a un paquet de disciplines où les femmes peuvent exploiter leurs talents sportifs, mais pas dans la boxe.”

- Michel Villeneuve

Villeneuve a poursuivi en disant que «tu peux pratiquer d’autres sports. Il y a un paquet de sports où les femmes excellent.»

«Les femmes, dans leur féminité, elles peuvent s’exprimer dans leur sport aussi. Lindsey Vonn en ski, [par exemple]… Il y a un paquet de disciplines où les femmes peuvent exploiter leurs talents sportifs, mais pas dans la boxe», a-t-il rajouté.

Il semble ensuite avoir voulu tempérer ses propos en disant qu’il n’enlève rien à Mme Dicaire, puisqu’elle est championne du monde, mais que «tu ne peux pas vendre des “tickets” avec comme combat principal un combat féminin. Ça ne marche pas.»

Le Journal de Montréal rapportait hier que plusieurs spectateurs ont déserté le Centre Vidéotron pendant le combat de samedi soir. La foule espérée n’était donc effectivement pas au rendez-vous.

Faut-il y voir une tendance ou un événement isolé? Selon le promoteur de l’événement de samedi, Yvon Michel, il s’agit plutôt d’une situation qu’on retrouve dans le milieu de la boxe en général. «Je ne crois pas que c’est Marie-Ève ou la boxe féminine. Je crois que c’est la boxe. Point à la ligne, a-t-il ajouté. Si on enlève les deux ou trois meilleurs boxeurs au Québec, combien peuvent attirer plus de 2000 personnes? Il n’y en a pas beaucoup.»

La Québécoise Marie-Ève Dicaire a défendu pour une troisième fois son titre mondial IBF des super mi-moyens samedi soir, en venant à bout de la Vénézuélienne Ogleidis Suarez par décision unanime des juges.

À VOIR AUSSI: Reema Juffali, première Saoudienne en course automobile à domicile

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.