Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Budget fédéral 2016 - 675 millions $ de plus pour Radio-Canada

Le diffuseur public peut souffler. Après des années de réduction de ses budgets et quelques vagues de mise à pied, CBC / Radio-Canada verra ses fonds sensiblement augmenter au cours des prochaines années, tout comme plusieurs autres organismes culturels fédéraux.

Un texte de Gaétan Pouliot

Le budget libéral confirme un réinvestissement de 675 millions de dollars sur cinq ans pour « moderniser et revitaliser » Radio-Canada à l'ère du virage numérique.

Cette « institution indispensable », comme le dit le ministre des Finances Bill Morneau, touchera 75 millions de dollars de plus cette année et 150 millions les années suivantes.

Avec ces fonds, qui s'ajoutent à un financement d'environ 1 milliard de dollars par année, le gouvernement de Justin Trudeau remplit sa promesse de soutenir le diffuseur public.

Nous devons en faire plus pour appuyer nos artistes et le milieu culturel au Québec, et partout au pays.

Bill Morneau, ministre des Finances

Le gouvernement souhaite aussi participer à l'élaboration d'une nouvelle vision du diffuseur public, notamment grâce à la production de contenus numériques et novateurs.

Au pouvoir, les conservateurs avaient amputé le budget de Radio-Canada de plus de 10 % en plus de geler ses crédits.

Investir dans la culture

Au cours des cinq prochaines années, les libéraux réinvestiront aussi dans le Conseil des arts du Canada (550 millions), Téléfilm Canada (22 millions) et l'Office national du film (13,5 millions).

Au total, Ottawa injectera 1,9 milliard de dollars sur cinq ans dans le secteur des arts et de la culture, un « secteur clé » de l'économie canadienne, selon les libéraux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le budget Morneau 2016 en bref

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.