Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cette campagne fait un bras d'honneur à l'homophobie en beauté

Le créateur Jacquemus répond aux messages homophobes par une campagne qui célèbre l'amour, la diversité... sans distinction!

Simon Portes Jacquemus, styliste et créateur de sa marque éponyme, a été victime d’homophobie, en janvier dernier. Il réagit avec une campagne sous le signe de l’amour sans distinction pour sa collection printemps-été, immortalisée par le photographe Tom Kneller.

Retour sur les faits.

En janvier, le Français Jacquemus avait partagé un cliché de lui et de son chum, Marco Maestri, tous deux très amoureux. Une publication qui lui avait valu des insultes et des messages haineux. Oui, en 2021…! Certains étaient même allés jusqu’à se désabonner de son compte. Voici le partage en question.

En février, pour la Saint-Valentin, il avait récidivé en partageant à nouveau une photo de son couple avec juste ces mots, simples et forts: «L’amour gagne toujours.»

En réponse à ces événements qui l’ont affecté personnellement et pour faire la promotion de sa collection printemps-été 2021, Jacquemus nous présente une campagne qui donne à voir des femmes qui s’embrassent, des hommes qui s’enlacent, autant de clichés qui dispensent l’amour, peu importe le genre, l’orientation sexuelle ou la couleur de peau. Ici, pas de soupçon de COVID, manifestement. On salue cet hymne à l’amour qui fait un bras donneur à l’homophobie en beauté.

Le style Jacquemus, ce sont des créations prêt-à-porter haut de gamme, minimalistes et sensuelles, qu’il a l’art de faire défiler dans des lieux aussi marquants qu’insolites. Un champ de blé ou des champs de lavande? Tiens, pourquoi pas? Autant de références à son sud natal. Il est né à Salon de Provence en France!

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.