Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Catherine Dorion met son coton ouaté aux enchères à «La semaine des 4 Julie»

C’est une Catherine Dorion souriante, lumineuse et émue qui s’est présentée sur le plateau de Julie Snyder.
Catherine Dorion et Julie Snyder (lecotonouatedecatherinedorion.encanweb.ca)
Catherine Dorion et Julie Snyder (lecotonouatedecatherinedorion.encanweb.ca)

Catherine Dorion en a un peu le ras-le-bol de parler de son fameux coton ouaté orange brûlé, rendu célèbre après l’avoir empêchée d’accéder au Salon bleu, en novembre dernier. C’est pour cette raison que lors de son passage sur le plateau de La semaine des 4 Julie, jeudi soir à V, l’animatrice et la députée de Québec solidaire ont annoncé la mise aux enchères de ce chandail mythique (qui va pourtant à ravir à Julie Snyder).

L’argent de la vente ira à la Maison des femmes de Québec, qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale et à leurs enfants – un fléau auquel on ne s’attaque pas assez, selon Catherine Dorion.

Une Catherine Dorion lumineuse et émue

Présentée comme une rock star par le chanteur de Bleu jeans bleu, alors que le groupe entonnait joyeusement son hymne au coton ouaté, la députée de Taschereau a aussi abordé sa vie personnelle pendant son entrevue avec Julie Snyder.

C’est une Catherine Dorion souriante et lumineuse qui s’est présentée sur le plateau de La semaine des 4 Julie. Elle semblait d’ailleurs émue d’être là.

Étant la plus jeune d’une famille recomposée de neuf enfants, Catherine Dorion a notamment parlé d’un de ses frères qui partage certaines idées de la droite populiste, comme elle l’aborde dans son essai Les luttes fécondes.

«Ton rêve, c’est de réussir à conquérir ton frère avec Québec solidaire!» a résumé Julie Synder.

La députée et autrice a aussi partagé sa vision de l’amour, se qualifiant d’«anarchiste relationnelle», soit quelqu’un qui refuse de définir l’amour avec toutes sortes de particularités.

Depuis sa dernière rupture d’une longue relation, soit il y a sept ans, Catherine Dorion a affirmé ne plus vouloir «embarquer dans une relation rigide, avec ses règles imposées par d’autre monde». «On va les trouver ensemble, nos règles», a-t-elle ajouté.

Celle qui est mère de deux filles, Luce et Félicie, a assuré que ce n’était pas toujours facile de concilier son travail de députée avec sa vie de maman.

«Des fois, elles entendent des choses dures à mon sujet. Elle viennent me voir: “Maman, j’ai entendu parler dans ton dos… j’ai dit que j’allais te le dire!’’ Je leur dis: “Tu n’as pas fini”» a-t-elle raconté en riant.

Le coton ouaté de Catherine Dorion est aux enchères jusqu’à dimanche.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.