Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Céline Dion chante «Wicked Game» en duo avec Chris Isaak

Un beau retour dans les années 1990.
ALICE CHICHE via Getty Images

«And IIIIIII don’t wanna fall in love»… Vous vous souvenez de ce succès de Chris Isaak, datant de 1990 (et surtout du vidéoclip suggestif, en noir et blanc sur la plage)? Eh bien son compositeur a eu la chance d’en enregistrer une nouvelle version avec nulle autre que THE Céline.

La star de Charlemagne a lancé aujourd’hui deux reprises dans le cadre des Spotify Singles. En plus d’une version un peu plus épurée de sa chanson Imperfections, qui se retrouve sur son plus récent album Courage (sorti en novembre dernier), Céline Dion chante en harmonie la très sensuelle Wicked Game avec Chris Isaak pour nous rappeler de beaux (et quétaines) souvenirs.


Dans un entretien accordé au blogue de Spotify, For the Record, Céline explique pourquoi elle a sélectionné ces deux chansons pour sa collaboration avec Spotify (un concept selon lequel un artiste enregistre une nouvelle version d’une de ses chansons et une autre d’une oeuvre d’un artiste de son choix).

«J’ai choisi Wicked Game parce que c’est une de mes chansons préférées, pour beaucoup, beaucoup, beaucoup de raisons. J’aime aussi le vidéoclip en noir et blanc, dans lequel Chris Isaak et Helena Christensen chantent sur la plage. Ça me donne l’impression que le monde entier veut devenir eux.»

Elle explique aussi que sa version ne s’éloigne pas trop de l’originale, parce qu’elle pense encore que c’est «la perfection».

Chris Isaak, quant à lui, assure qu’il a eu un gros sourire en entendant Céline chanter son hit.

«Quelqu’un a déjà dit que Fred Astaire donnait l’impression que danser était facile… Céline donne l’impression que chanter, c’est facile.»

À voir également:

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.