Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Avant la fusillade, le Centre culturel islamique de Québec avait déjà été pris pour cible

C'est la colère et l'incompréhension. Une fusillade a fait six morts et huit blessés dimanche 29 janvier au Centre Culturel Islamique de Québec. Le lieu de prière visé, également appelée la Grande Mosquée, est un lieu symbolique du culte musulman à Québec.

Fondé en 1985, le Centre Culturel Islamique est situé dans l'arrondissement de Sainte-Foy. Il gère deux lieux de prières: la mosquée Annour et la Grande Mosquée de Québec, qui a été prise pour cible.

Le bâtiment, à l'origine une simple maison où les premiers musulmans se réunissaient pour prier, est le plus ancien lieu de culte musulman de Québec. En 1964, un minaret a été construit, avant d'être démoli lors de travaux d'agrandissement.

Depuis juin 2015, la Grande Mosquée de Québec est devenue la plus grande de la région. Aujourd'hui, elle peut accueillir plus de 2000 fidèles, alors que la communauté musulmane ne cesse de s'accroître dans la région.

Elle compte une école de langue arabe, une bibliothèque et peut accueillir les cérémonies de mariage. "Le nombre de services qu'offre une mosquée démontre son niveau d'importance.

Un lieu déjà pris pour cible

Avant la fusillade, le lieu de culte avait été la cible de plusieurs actes anti-musullmans. En juin 2016, une tête de cochon avait été déposée devant l'entrée du bâtiment, avec une carte "Bon appétit".

Trois semaines plus tard, des tracts de nature islamophobe avaient été distribués dans le quartier. Ils mentionnaient la tête de porc placée devant la mosquée, et affirmaient que le lieu de prière était "un foyer de radicalisme".

A l'époque, le président du centre Mohamed Yangui avait déclaré qu'il s'agissait d'une "perte de temps, d'argent et d'énergie." "Nous aimons tout le monde. Nous n'avons de problème avec personne et respectons les gens. Nous espérons que c'est réciproque. Et nous sommes ici pour toujours donner une bonne image des musulmans à tous les Québecois", avait-il déclaré à la télévision.

Attentat à la mosquée de Québec
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.