Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Certification FSC : Les Atikamekw menacent des entreprises forestières

Christian Awashish
Radio-Canada.ca
Christian Awashish

Les Atikamekw d'Obedjiwan menacent de faire perdre la certification FSC à plusieurs entreprises, dont Produits forestiers Résolu (PFR), si elles persistent à couper la forêt de leur territoire ancestral en Haute-Mauricie sans leur autorisation.

PFR, Kruger, Barette Chapais et Gestion forestière du Saint-Maurice détiennent notamment des garanties d'approvisionnements forestiers sur ce vaste territoire, mais sans l'autorisation formelle de la nation atikamekw, déplore le chef d'Obedjiwan.

Christian Awashish a de plus en plus de difficulté à contenir la colère de son peuple.

« Il va falloir régler la question dans un court laps de temps, sinon ça pourrait dégénérer en conflit sur le territoire. »

Pour obtenir gain de cause, le Conseil des Atikamekw utilise comme levier la norme environnementale FSC.

Cette certification exige, entre autres, que les entreprises forestières reconnaissent le droit des autochtones à disposer de leurs terres et de ses ressources. Or, il semble que les compagnies forestières en action en Haute-Mauricie en aient plus ou moins tenu compte.

Pour tenter de dénouer l'impasse, Québec a convoqué une rencontre avec les Premières Nations dans deux semaines afin de discuter de la gestion des ressources naturelles sur leur territoire.

Popular in the Community

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.