Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ce petit bonhomme n'aurait vraiment pas dû manger sa slush aussi vite

Un douleur lancinante, qui prend par surprise. Si vous vous êtes déjà jeté un peu trop gloutonnement sur une glace à l'eau ou un sorbet au plus fort de l'été, vous connaissez forcément le calvaire qu'a vécu ce jeune américain en marge d'un match de baseball.

En guise d'animation au cours d'une rencontre des Redbirds de Memphis, le petit bonhomme participait à un concours de mangeurs de slush. Et en se précipitant pour finir le sien dans les temps, il s'est "gelé le cerveau", comme le montre notre vidéo en tête d'article. Un brain freeze, comme le disent les Américains, qui en a instantanément fait une star sur les réseaux sociaux...

Ce phénomène physique possède un nom bien moins imagé: sphenopalatine Ganglioneuralgia, ou céphalée de la crème glacée. C'est un signal de danger envoyé par le cerveau qui ressent un abaissement violent de la température au fond de la gorge, d'où part l'artère cérébrale antérieure. Même si la douleur est assez insupportable, cela ne présente absolument aucun danger.

VOIR AUSSI :

11 desserts glacés cochons à Montréal
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.