Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Chambre des communes : Jason Kenney suggère de mettre fin aux applaudissements

CP

Jason Kenney suggère de cesser les applaudissements à la Chambre des communes, à l’instar du Québec.

L’ancien ministre de la Défense nationale sous le gouvernement Harper en a fait la remarque sur Twitter, jeudi, après l’élection du nouveau président Geoff Regan.

« Ma modeste proposition pour les réformes démocratique : arrêtez les applaudissements. Un débat réfléchi n’a pas besoin de constantes ovations debout », a-t-il écrit.

« Adopter la règle du Parlement de Westminster concernant les applaudissements baisserait le volume, la partisanerie et améliorerait le décorum de façon générale. »

Chaque discours aux Communes, jeudi, a entraîné son lot d’applaudissements et d’ovations debout, surtout lorsqu’il était question d’honorer le député libéral Mauril Bélanger. Il s’est retiré de la course à la présidence après avoir appris qu’il était atteint d’une maladie incurable.

À Québec, les applaudissements ont cessé depuis le mois de septembre, ce qui a permis à l’opposition de gagner trois minutes de plus par période de questions, selon le Journal de Québec.

La motion présentée par le leader de l’opposition, Bernard Drainville, avait été adoptée à l’unanimité.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques mots interdits à l'Assemblée nationale

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.