Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des jeux vidéos à la mode: cette pro d’«e-sport» lance sa 1re collection

À travers «Élevey», Stephanie Harvey fait aussi la promotion d'interactions saines sur le Web - et en personne - et lutte contre la cyberintimidation.

Stephanie Harvey, mieux connue sous le pseudo «missharvey», n’est pas qu’une pro du «e-sport». Le 21 novembre dernier, elle a lancé sa première collection de vêtements.

Cette Québécois cinq fois championne du monde de Counter-Strike: Global Offensive est à la tête d’«Élevey», une compagnie de «citoyenneté numérique». Elle y fait la promotion du civisme sur le Web et dans la vie de tous les jours.

«Tout est une question de savoir comment essayer d’être une meilleure personne. Nous avons essayé de transposer ça dans nos vêtements... Quelque chose de tangible qui dit: “Hey, je suis avec vous, je veux faire de cette planète, un monde meilleur”», affirme Stephanie dans un communiqué.

La première collection «eau de rose» présente des hauts, des masques, des cotons ouatés et un «bomber jacket» ornés de fleurs et de caractères graphiques. Elle se veut unisexe, confortable et fonctionnelle.

Chaque modèle est disponible dans des tailles allant de XS à XXXL. «Nous voulons avoir des produits qui plaisent à tous et qui restent esthétiques sans devoir les genrer», explique Mme Harvey.

Pour créer l’esthétique de la marque, l’équipe de création d’ÉLEVEY a combiné des éléments de la culture esport, de la mode populaire et de l’art.

«Avec “eau de rose”, nous accordons la priorité au confort, tout en y ajoutant un sens», résume Harvey.

À travers «Élevey», Stephanie veut aussi redonner à sa communauté. S’inscrivant contre la cyberintimidation, la «gameuse» - aussi directrice du développement des franchises Esports chez Counter-Logic Gaming - s’engage à verser 75% des profits tirés de la vente de ses masques à la fondation Cybersmile.

Ancienne conceptrice de jeux chez Ubisoft Montréal, Stephanie milite activement pour sensibiliser la population à une utilisation saine des jeux vidéos, à une plus grande égalité entre les sexes et aux comportements toxiques en ligne. Elle est aussi porte-parole de DreamHack Montréal et anime sa propre web-série sur RDS Jeux vidéo, Vie de Pro .

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.