Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Grands changements à la tête de Bombardier: Alain Bellemare s'amène

A Bombardier logo sits on a presentation platform at Bombardier Inc.'s Litchurch Lane railcar factory in Derby, U.K., on Thursday, May 15, 2014. Bombardier's transportation unit won $8 billion of new business in the first three months of 2014 and had a record backlog of $38.4 billion, including a $2.1 billion train deal with Transport for London. Photographer: Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images
Bloomberg via Getty Images
A Bombardier logo sits on a presentation platform at Bombardier Inc.'s Litchurch Lane railcar factory in Derby, U.K., on Thursday, May 15, 2014. Bombardier's transportation unit won $8 billion of new business in the first three months of 2014 and had a record backlog of $38.4 billion, including a $2.1 billion train deal with Transport for London. Photographer: Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images

La multinationale montréalaise Bombardier a annoncé jeudi la nomination d'Alain Bellemare au poste de président et chef de la direction.

Il remplacera Pierre Beaudoin, qui est nommé président exécutif du conseil d'administration.Laurent Beaudoin, quant à lui, quitte ses fonctions de président du conseil d'administration après plus de 50 ans à la barre de l'entreprise. Il restera au conseil d'administration avec le titre honorifique de président émérite. Alain Bellemare est un ancien dirigeant de United Technologies Corp.

Bombardier a fait cette annonce au moment de dévoiler une perte nette de 1,6 milliard $ ou 92 cents par action au quatrième trimestre, comparativement à un résultat net de 97 millions $ ou 5 cents par action l'an dernier. La perte trimestrielle ajustée se chiffre à 83 millions $ ou 4 cents par action, contre 129 millions $ ou 7 cents par action un an plus tôt.

Les revenus ont totalisé 6 milliards $ pour le trimestre, contre 5,3 milliards $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour l'exercice, Bombardier annonce une perte nette de 1,2 milliard $ ou 74 cents par action, après avoir engrangé un profit de 572 millions $ ou 31 cents par action un an plus tôt. Sur une base ajustée, le résultat net de l'exercice a été de 648 millions $ ou 35 cents par action, comparativement à 608 millions $ ou 33 cents pour l'exercice précédent.Les revenus de l'exercice ont totalisé 20,1 milliards $, une hausse de 10,8 pour cent compte non tenu de l'incidence des taux de change, contre 18,2 milliards $ l'exercice précédent.

La perte nette du quatrième trimestre et de l'exercice 2014 est essentiellement attribuée à la charge d'éléments spéciaux liés à la décision de faire une pause dans le programme d'avions d'affaires Learjet 85 comptabilisée au quatrième trimestre de l'exercice 2014.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.