Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un cheval miniature prend l'avion aux États-Unis

Flirty, un cheval miniature d'assistance a pris l'avion de Chicago à Omaha.

Imaginez être assis dans un avion, essayant de gérer au mieux votre stress avant le décollage, quand tout d’un coup, sur le siège d’en face, vous apercevez un cheval miniature occupant le siège 36 B. Vous devez certainement croire à une hallucination? Pourtant, c’est bien ce qu’ont vécu les passagers du vol American Airlines entre Chicago et Omaha (Nebraska) le 30 août.

Prénommé Flirty, ce cheval miniature est en réalité un animal d’assistance. Sa maîtresse Abrea Hensley en a besoin à chaque moment de sa vie.

Vivant avec une variété de troubles psychiatriques, Abrea Hensley compte sur Flirty pour l’alerter des crises d’anxiété, la calmer et lui rappeler de prendre ses médicaments, peut-on lire sur miamiherald.com.

«Elle m’a rendu mon indépendance. Avant de l’avoir, je ne pouvais même pas faire de tâches simples», explique la maîtresse de l’équidé au média local.

Autorisé dans les avions

Si l’on est plus habitué à voir des chiens ou des chats dans les avions, il est tout à fait légal aux États-Unis de monter à bord d’un vol avec un cheval miniature, considéré comme un animal d’assistance.

Pendant des années, les directives sur les animaux d’assistance qui embarquaient à bord d’un vol restaient confuses et vagues. La pression publique exercée par les compagnies aériennes et les passagers a amené le département américain des transports à créer de nouvelles directives, confirmant que les chevaux miniatures (d’assistance) étaient toujours acceptés dans les vols commerciaux.

«Ce cheval miniature était un animal de service dressé, qu’American Airlines accepte à son bord après une évaluation au cas par cas», a déclaré un porte-parole de la compagnie aérienne à The Independent, «Nous reconnaissons le rôle important que les chiens d’assistance, les chats et les chevaux miniatures entraînés peuvent jouer dans la vie des personnes handicapées et ils sont les bienvenus en cabine, sans frais, s’ils répondent aux exigences.»

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À VOIR AUSSI: Stampede: six cheveux meurent pendant un événement

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.