Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cinéma: Valérie Plante veut que Montréal obtienne une plus grande part de gâteau

La mairesse sera à Los Angeles en novembre pour mousser l'industrie du cinéma et de la télévision.
Olivier Robichaud

Valérie Plante veut grossir la part revenant à Montréal lorsqu'il est question des retombées du cinéma et de la télévision internationales. Elle sera à Los Angeles en novembre pour mousser l'industrie cinématographique et télévisuelle québécoise, entre autres.

Mme Plante en a fait l'annonce mardi, lors d'une conférence présentée devant le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM).

Notre industrie du cinéma va bien, mais on a encore une part du gâteau à aller chercher. On ne laissera pas tout à TorontoValérie Plante

Toronto reçoit annuellement environ 1,5 G$ en retombées dans le cadre de tournages étrangers, principalement américains. Montréal reçoit environ 400 M$.

Mme Plante accompagnera ainsi le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec.

«Lorsqu'une mairesse rejoint une mission économique comme celle-là, ça donne un "oumpf" qui n'est pas négligeable», a-t-elle dit.

Questionnée à savoir si elle souhaitait manger la part de gâteau de Toronto, elle a précisé qu'elle voulait seulement grossir la part de Montréal.

Lors du même voyage, Mme Plante participera à l'événement L.A. Commotion, qui porte sur la mobilité.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.