Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Claude Legault et «beaucoup de monde» au «Bye Bye 2018»

L'équipe a-t-elle trouvé son Marc Bergevin?
Radio-Canada

Le Bye Bye célébrera ses 50 ans en 2018. Pour l'occasion, non seulement la troupe de comédiens déjà formée d'Anne Dorval, Véronique Claveau, Pierre Brassard et Patrice L'écuyer s'enrichit-elle d'un nouveau membre en la personne de Claude Legault, mais une panoplie d'invités spéciaux participera aussi à la fête.

«S'il y a un Bye Bye à voir, ce sera celui-là», a laissé planer Simon-Olivier Fecteau au talk-show Le beau dimanche, qui entamait son deuxième été, à Radio-Canada, dimanche soir.

«Il va y avoir beaucoup de monde. Du passé, potentiellement du présent, et du futur...», a même blagué Fecteau.

Réalisateur des deux dernières éditions de la revue de fin d'année radio-canadienne, ce dernier sera à nouveau le chef d'orchestre de l'émission spéciale du 31 décembre.

Se réjouissant que son «extraordinaire équipe» soit de retour avec lui, Simon-Olivier Fecteau a indiqué au Beau dimanche que, comme l'an dernier, il sera devant et derrière la caméra du Bye Bye, «mais surtout derrière», a-t-il indiqué.

Dans un communiqué, Radio-Canada a laissé savoir que les maisons de production A Media et KOTV piloteront à nouveau la gigantesque entreprise qu'est le Bye Bye, et André Ducharme sera toujours à la script-édition.

Quant à Marc Labrèche, dont la présence au Bye Bye 2018 a récemment été remise en question en raison de son nouveau mandat à Télé-Québec, à la barre de la nouveauté Cette année-là, non, il ne sera pas du noyau dur d'acteurs avec ses collègues Dorval, Brassard, Claveau et L'Écuyer comme en 2016 et 2017, mais «comme c'est le 50, il va être là quand même!», a promis Simon-Olivier Fecteau.

En ce qui a trait aux autres personnalités qui apporteront leur grain de sel à ce Bye Bye qui passera peut-être à l'histoire, Simon-Olivier Fecteau n'a voulu dévoiler aucun nom dimanche, arguant que rien n'était encore confirmé. Jean-Philippe Wauthier, animateur du Beau dimanche, a suggéré qu'il s'agirait sûrement de personnes qui ont marqué le Bye Bye au fil des ans, ce à quoi Simon-Olivier Fecteau a réitéré qu'il garderait le secret.

Mais on peut imaginer qu'une certaine Dominique Michel pourrait être de la partie, tout comme - peut-être, qui sait! - d'autres Denise Filiatrault, Michel Rivard, Pauline Martin, Véronique LeFlaguais, Michel Côté, Yves Jacques, Michèle Deslauriers, René Simard et autres, les visages ayant triomphé au Bye Bye depuis 1968 étant nombreux. À suivre...

Legault revient à la comédie

Claude Legault, de son côté, a été introduit comme «une vedette» par Simon-Olivier Fecteau au Beau dimanche.

Celui qui a beaucoup donné dans le drame dans les dernières années, notamment avec Fugueuse, 19-2 et Minuit le soir, pour ne nommer que ces séries, traine néanmoins derrière lui un vaste bagage de comédie.

Seulement à la télévision, on se souvient qu'il a joué des rôles comiques, entre autres, dans Dans une galaxie près de chez vous, Catherine et Le club des 100 watts.

Legault a confié qu'il regarde le Bye Bye depuis qu'il est tout petit et qu'il y a «rêvé longtemps». Or, son premier réflexe a quand même été de «vouloir fuir», quand on lui a proposé de faire le grand saut dans la rétrospective humoristique.

«Parce que je suis comme ça», a-t-il expliqué.

Sera-t-il capable d'encaisser les critiques parfois virulentes adressées au Bye Bye, de ne «pas faire l'unanimité»?, l'a questionné Rebecca Makonnen.

«J'ai fait Dieu reçoit, moi, hein...», a badiné Claude Legault, un sourire entendu aux lèvres. «Je suis capable d'en prendre...»

Et qui Claude Legault aspire-t-il à pasticher au Bye Bye?

«Je suis assez docile là-dessus, je vais prendre qui on va me garrocher. Mais c'est sûr que Donald Trump...», a-t-il avancé, l'air mystérieux, sourire taquin aux lèvres, laissant entendre qu'il y prendrait peut-être plaisir.

Devant Jean-Philippe Wauthier qui venait de lancer qu'il ferait possiblement un bon Marc Bergevin, Legault- grand amoureux de hockey et partisan du Canadien, comme on le sait - a acquiescé et avoué du même souffle sa déception au terme de la saison du Tricolore qui vient de se terminer.

«Je me défoulerai au Bye Bye...», s'est-il résigné, avant de concéder, toutefois, qu'il est heureux des récentes embauches de l'organisation du Canadien. Celle de Joël Bouchard aux commandes du Rocket de Laval l'enthousiasme beaucoup.

« Bouchard, je pense qu'il va mettre la barre assez haute au niveau de l'effort et du développement, je suis convaincu, j'ai très confiance en ce gars-là», a martelé Claude Legault.

On a en outre appris au Beau dimanche, de la bouche de Simon-Olivier Fecteau, que de nouveaux épisodes de la web-série En audition avec Simon seront déposés sur Tou.tv en 2019. Le projet en sera alors à sa cinquième saison.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.