Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Coderre se défend de privilégier Cisco dans un appel d'offres (VIDÉO)

Le maire de Montréal, Denis Coderre, se défend d'avoir favorisé l'entreprise de produits informatiques Cisco dans un appel d'offres après qu'un de ses compétiteurs eut dénoncé ce qu'elle perçoit comme du favoritisme dans un processus d'appel d'offres.

Le maire a visité l'entreprise lors d'un voyage d'affaires en Californie, en octobre 2014, et a même publié une photo sur Tweeter où on le voit poser à côté du logo de la compagnie. Il avait fait la même chose peu auparavant devant les bureaux de Google.

C'est l'ex-député libéral Paul Zed, qui était alors l'un des dirigeants de Cisco, qui l'avait accueilli.

L'inspecteur général de la Ville, Denis Gallant, analyse depuis un mois la plainte déposée par un concurrent de Cisco.

Il précise avoir ouvert un dossier, mais n'a pas encore décidé s'il y avait matière à enquête.

Projet Montréal demande des comptes

En attendant, le chef de Projet Montréal, Luc Ferrandez, réclame plus de transparence de la part du maire.

«On veut avoir la liste exacte de tous les hommes d'affaires qu'il a rencontrés dans ses voyages à l'étranger. On veut que dorénavant il dépose son agenda précis de ses rencontres à l'étranger et qu'il s'y tienne. On veut savoir les projets qui ont été discutés lors de ces voyages», réclame-t-il.

Le maire Coderre rappelle qu'il a lui-même nommé un inspecteur général afin de s'assurer que les règles d'attribution de contrats sont respectées. Le dossier Cisco ne l'inquiète pas du tout, assure-t-il.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.