Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Colombie-Britannique détient quatre fois plus de gaz naturel qu'elle ne pensait

Le gouvernement de la Colombie-Britannique fait valoir que les ressources en gaz naturel de la province sont environ quatre fois plus élevées que les estimations précédentes.

Dans une nouvelle étude, il explique que sa portion du bassin de la Liard qui chevauche les frontières de la Colombie-Britannique, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest détient 848 billions de pieds cubes de gaz naturel et non pas 210 billions comme il le pensait.

Le ministère du Développement du gaz naturel estime que si 20 % de cette ressource était exploitée à long terme, l'industrie du gaz naturel liquéfié pourrait en exporter pendant 160 ans.

La Colombie-Britannique veut voir son industrie du GNL prendre son envol depuis quelques années, mais une concurrence accrue et la baisse mondiale des prix énergétiques empêchent son décollage.

Le gaz naturel liquéfié est l'état liquide du gaz naturel. Pour obtenir ce résultat, le gaz est refroidi à -160 °C pour devenir transparent et inodore. Il peut alors être transporté dans des méthaniers vers les marchés asiatiques, comme le souhaite un jour le gouvernement provincial.

La première maison auto-suffisante en énergie d'Australie

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.