Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Comment Ryan Reynolds est devenu la star la plus appréciée et la plus rentable d’Hollywood

Réchappé des comédies romantiques à petit budget, l’acteur de «Deadpool» est désormais la deuxième star la mieux payée d’Hollywood. Quel est le secret de son succès?
Ryan Reynolds
REX/HUFFPOST
Ryan Reynolds

On a longtemps cru Ryan Reynolds cantonné à des rôles dans des comédies romantiques oubliables, notamment pour ses apparitions dans The Change-Up (Lui, c’est moi au Québec), Definitely, Maybe (Bien sûr, peut-être au Québec) et Just Friends (Simplement amis? au Québec).

S’il n’a jamais manqué de rôles, pendant ces années, l’acteur canado-américain est toujours resté à deux doigts de se faire un nom.

Mais au moment où il semblait connaître le même destin que Channing Tatum, et après un faux départ dans le navet à gros budget Green Lantern, c’est finalement Deadpool, cinq ans plus tard qui a véritablement consolidé la stature de l’acteur.

Il est désormais le deuxième acteur le mieux payé d’Hollywood, avec 71,5 millions de dollars gagnés l’an passé, selon le magazine Forbes.

Il se classe juste derrière Dwayne «The Rock» Johnson en termes de revenus.

Dwayne et Ryan ont plus en commun qu’un gros compte en banque: cette année, ils apparaîtront ensemble dans le thriller de Netflix, Red Notice, la production la plus chère du géant de la diffusion en continu, qui a coûté la modique somme de 150 millions de dollars.

Et sur sa lancée, Ryan Reynolds fera aussi son retour sur le grand écran en mai, dans le rôle principal du longtemps retardé Free Guy de Disney, aux côtés de Jodie Comer et Taika Waititi.

Un jeune Ryan Reynolds pendant les Teen Choice Awards 2005
JEFFREY MAYER VIA GETTY IMAGES
Un jeune Ryan Reynolds pendant les Teen Choice Awards 2005

À l’instar de The Rock, le développement de sa marque personnelle aura été crucial à son ascension.

L’an dernier, le géant des boissons Diageo a acheté Aviation Gin, dont l’acteur était directeur créatif et copropriétaire, suite à un accord évalué à 610 millions de dollars. Il reste cependant le visage de la marque de spiritueux.

Ryan Reynolds détient également la majorité des actions de la marque d’opérateur mobile Mint Mobile, qui a déclaré avoir battu ses records d’utilisation une fois l’acteur impliqué, d’après Tech Crunch. Il est également le propriétaire de l’agence marketing Maximum Effort, dont il fait la promotion sur les réseaux sociaux.

Comment l’acteur de 44 ans est-il devenu si populaire?

«Il correspond parfaitement à l’archétype du mec bien, il n’y a aucun mal à l’apprécier», affirme le critique cinématographique Kaleem Aftab.

Le capital sympathie de Ryan a aidé son ascension à un moment clé, se souvient Lauren Shuler Donner, productrice de X-Men: Première classe, Wolverine, Deadpool et Deadpool 2, entre autres.

Elle se souvient du tournage de X-Men Origins: Wolverine en 2009 comme d’un tournant décisif pour l’acteur. «À l’époque, il n’était pas encore une star, c’est ce qui était intéressant. En fait, il avait tourné dans plusieurs films qui avaient été des échecs», résume-t-elle.

Ryan Reynolds dans <em>X-Men Origins - Wolverine</em> (2009)
MARVEL/20TH CENTURY FOX/KOBAL/SHUTTERSTOCK
Ryan Reynolds dans X-Men Origins - Wolverine (2009)

«Le studio hésitait à le faire tourner dans un film où il aurait le premier rôle. Mais franchement, je ne voulais pas faire un film sans lui, je n’imaginais pas le film sans lui. Il a pris le travail à cœur dès le début, il est très vif, très drôle, très intelligent et connaissait très bien son personnage. Je n’ai jamais vu cela chez un autre acteur.»

À la suite du succès mondial de Deadpool en 2016, Ryan a dû faire de la place sur sa cheminée. Il a remporté le Critics’ Choice Movie Award du meilleur acteur de comédie, le MTV Movie Award du meilleur combat et de la meilleure performance comique, puis l’année suivante, le People’s Choice Award de l’acteur favori.

Deadline estime que Deadpool a engrangé 322 millions de dollars de recettes, ce qui en a fait le film le plus rentable de 2016, tandis qu’il obtenait un score impressionnant de 85 % sur Rotten Tomatoes.

Le film <em>Deadpool</em> a vraiment catapulté Ryan dans la cour des grands à Hollywood.
MOVIESTORE/SHUTTERSTOCK
Le film Deadpool a vraiment catapulté Ryan dans la cour des grands à Hollywood.

«Ryan Reynolds s’est beaucoup investi pour Deadpool, et il constitue à lui seul une bonne raison de voir le film», écrit alors le critique cinématographique Allan Hunter dans The Express.

Kaleem Aftab considère que le génie de Deadpool réside dans la capacité de Ryan «à se glisser dans un personnage qui ne se prend pas trop au sérieux».

«Deadpool est le héros de bande dessinée qui se moque des autres héros et de lui-même, analyse Kaleem. Il nous conquiert non pas en triomphant du méchant, mais à coup de traits d’esprit. Ryan a fait carrière sur ce type de personnage.»

Ryan met un point d’honneur à réaliser ses propres cascades, et il est connu pour s’impliquer à toutes les étapes de son travail, d’après Lauren Shuler Donner.

«Il aime tout essayer. C’est quelqu’un d’extrêmement motivé»

«Il aime tout essayer, dit-elle. Lorsqu’on a fait Wolverine, il a dû apprendre à se battre avec un katana… On a dû insister pour qu’il accepte d’être doublé quand c’est devenu trop dangereux. Mais il s’en est très bien sorti, mieux que quiconque. C’est quelqu’un d’extrêmement motivé.

Il se bat, de manière très droite, pour ce qu’il estime être bon. Qu’il s’agisse d’un t-shirt, ou contre quelque chose qui lui semble injuste…»

De cette capacité à se montrer assertif sur un tournage, Lauren raconte: «Il a été très aimable, mais il était sûr que l’autre t-shirt était celui qu’il fallait.»

Lauren se souvient d’une scène d’ascenseur sur le plateau de Wolverine, que Ryan et Hugh Jackman ont dû tourner lors d’une «journée très tendue» où «nous étions en désaccord avec une décision du studio» et où Ryan a su user de son don naturel pour la comédie pour apporter un peu de légèreté au tournage.

«Il n’arrêtait pas de faire des blagues, et tout le monde s’est détendu. On s’est mis à rire et on a pu prendre du recul sur la journée.»

Il en va de même pour ses autres activités en dehors du petit monde d’Hollywood.

Ryan a vendu sa société Aviation Gin pour 610 millions de dollars.
AVIATION GIN
Ryan a vendu sa société Aviation Gin pour 610 millions de dollars.

«Vous pouvez lui envoyer un message et il y répondra entre deux prises», révèle Andrew Chrisomalis, PDG d’Aviation Gin, dont Ryan est toujours le visage.

«On a déjà organisé des réunions dans sa caravane de tournage, lors d’une pause d’une ou deux heures. J’imagine que la plupart des autres stars hollywoodiennes en profitent pour se détendre, se pomponner, je ne sais pas…»

Sa vie personnelle attise la curiosité et sa volonté de nous donner un aperçu de son mariage avec Blake Lively et de sa vie de famille ajoute encore à son charme.

«Ça l’a beaucoup aidé de se mettre en couple avec Blake Lively, qui sait très bien se présenter sur les réseaux sociaux et ailleurs», décortique Kaleem Aftab.

Le couple est désormais bien connu pour se taquiner sur les réseaux sociaux, ce qui les rend sympathiques et accessibles.

Lorsque Blake a annoncé en plaisantant qu’elle était enceinte dans un commentaire en dessous d’une vidéo de Ryan, ce dernier a répondu avec un message d’absence à «durée indéterminée».

«Si vous avez besoin d’une aide immédiate durant mon absence, veuillez contacter quelqu’un. N’importe qui», poursuivait-il.

La star de Gossip Girl a immédiatement riposté. Elle l’a par ailleurs récemment taquiné pour avoir voté lors d’une élection américaine pour la première fois.

«C’était la première fois de Ryan. Il avait peur et ça se comprend. Tout est allé très vite, mais genre VRAIMENT vite», a-t-elle plaisanté sur les réseaux.

Ryan s’amuse et fait aussi les gros titres pour charrier publiquement celui qui partage l’affiche avec lui dans X-Men, Hugh Jackman.

L’an dernier, il s’est immiscé dans l’anniversaire des 24 ans de mariage de Hugh Jackman et de sa femme, Deborra-Lee Furness, en ajoutant son commentaire au message publié par Hugh: «Tiens bon, Deb.»

Ryan Reynolds,à gauche et Hugh Jackman arrivant à la première de <em>X-Men Origins: Wolverine</em> le mardi 28 avril 2009, à Los Angeles.
ASSOCIATED PRESS/Chris Pizzello
Ryan Reynolds,à gauche et Hugh Jackman arrivant à la première de X-Men Origins: Wolverine le mardi 28 avril 2009, à Los Angeles.

La fausse querelle entre les deux stars Marvel dure depuis des années, et l’Australien a riposté avec quelques commentaires bien sentis lors des nominations aux Emmy cette année.

«Il ne sortira pas de son lit pendant trois jours, il est sans doute blasé et en colère», lâchait Hugh Jackman après avoir été nominé alors que Ryan ne l’était pas.

Ryan a également suscité l’admiration en mettant son humour au service de messages importants. Lorsque les cas de coronavirus ont atteint un pic au Canada, il a plaisanté en disant que sa mère ne pourrait malheureusement plus reluquer les petits jeunes sur la plage à cause des mesures de distanciation sociale.

«Ma mère n’a pas très envie d’être enfermée chez elle toute la journée. Elle a envie de se balader sur la plage de Kitsilano, mais honnêtement, j’espère que les jeunes de Colombie-Britannique ne tueront pas ma mère.»

Ryan est connu pour son grand sens de l'humour.
CHRIS PIZZELLO/INVISION/AP
Ryan est connu pour son grand sens de l'humour.

Mais à l’écran comme à la ville, Kaleem estime que le charme de Ryan dépasse largement son physique attrayant ou ses talents d’acteur.

«Ce n’est pas du tout un sex-symbol», déclare Kaleem.

«Ce n’est pas un George Clooney, ni même un LaKeith Stanfield. Les gens apprécient Ryan parce qu’ils ont envie de l’avoir à leur table pour souper, pour ensuite le voir retrouver sa vie de famille heureux.»

Et on en revient toujours à ce sens de l’humour décalé, souvent à ses dépens. Il a récemment plaisanté au sujet de Green Lantern, en prétendant ne pas se souvenir d’avoir tourné ce film.

«Même le négatif devient positif dans le monde de Reynolds», conclut Kaleem.

Cet article, publié initialement sur Le HuffPost UK, a été traduit en français.

La version française de ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.