Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Coronavirus: ces photos frappantes illustrent comment le monde s'adapte à la pandémie

121 pays et territoires ont recensés des cas de Covid-19, désormais officiellement reconnu comme une pandémie par l'OMS.

Places désertes, magasins aux rideaux baissés, rayons de supermarchés dévalisées, opérations de nettoyage à grande échelle... Dans le monde entier, les populations s’adaptent à la pandémie de coronavirus qui concerne désormais 121 pays et territoires.

L’OMS a affirmé ce vendredi qu’il était pour l’instant «impossible» de prévoir quand «le pic serait atteint au niveau mondial».

Entre les interdictions des rassemblements, la fermeture des lieux culturels, des commerces, la limitation des déplacements et l’annulations d’évènement, le monde semble tourner au ralenti, comme l’illustre la série de photos ci-dessous.

À Milan, les pigeons ont pris leurs aises sur la place Duomo, vidée de ses touristes. Après la Chine, l’Italie est le pays le plus durement touché par l’épidémie: le dernier bilan faisait état de 1266 morts et d’environ 17 000 cas. Des restrictions sans précédent ont été imposés aux quelques 60 millions d’habitants.

La place du Dôme à Milan, le 10 mars 2020.
La place du Dôme à Milan, le 10 mars 2020.

Manille, la capitale des Philippines a été mise en quarantaine jeudi. Les grands rassemblements sont désormais interdits et les écoles fermées pendant un mois pour endiguer la propagation du coronavirus. Une trentaine de cas ont été recensés sur le sol philippin. Sur cette photo prise le 11 mars, un employé asperge une partie de la rue d’antiseptique.

L’inquiétude monte en rythme avec les mesures prises par les gouvernements et dans plusieurs pays, les habitants prennent d’assaut les supermarchés pour faire des provisions en vue d’un éventuel confinement.

En Espagne, deuxième pays le plus affecté en Europe avec 4231 cas et 121 morts, les autorités s’apprêtent à déclarer l’état d’alerte. La région de Madrid a ordonné la fermeture de tous les commerces non-indispensables. Dans les supermarchés, comme ici à Madrid le 10 mars, les rayons sont vides.

La Thaïlande comptait au 11 mars 59 cas déclarés de coronavirus et une seule personne décédée. Mais dans ce bar de Pattaya au sud du pays, les touristes ont déserté.

Coronavirus Thailande
Coronavirus Thailande


À Bratislava en Slovaquie le 11 mars, la désinfection des transports en commun s’organise. Le pays a fermé ses frontières aux voyageurs européens, à l’exception de ceux arrivant de la Pologne voisine.

À l’aéroport de Suvarnabhumi à Bangkok, les touristes se font moins nombreux. Et les bus qui d’ordinaire les transportent dans la capitale restent au garage.


Aux États-Unis, l’État de Washington est l’un des plus durement touchés par l’épidémie. Dans un centre de soins de Seattle, cette maman testée positive au coronavirus correspond avec sa fille à travers la vitre le 11 mars. Les visites ont été interdites.


Avec près de 8000 cas et 66 décès, la Corée du Sud fait partie des pays les plus touchés par l’épidémie. Ici dans le métro de Séoul le 13 mars, des agents désinfectent le sol.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À VOIR AUSSI: Italie, voyage dans un pays fantôme

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.