Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Couillard «baisse les bras» devant l'intégrisme, croit Drainville (VIDÉO)

QUÉBEC _ Le premier ministre Philippe Couillard fait preuve d'une tolérance inacceptable envers l'intégrisme religieux, a déclaré mardi le député péquiste Bernard Drainville.

M. Drainville a affirmé que M. Couillard fait fausse route en faisant de l'intégrisme un "choix personnel".

Lors d'un point de presse, M. Drainville a estimé que le premier ministre devrait condamner et combattre le fondamentalisme de toutes les religions avec des lois et des outils comme des balises pour la laïcité de l'État.

Après avoir présenté quatre mesures visant à améliorer la situation des prestataires d'aide sociale, M. Drainville a expliqué que, sans balises claires, les intégristes peuvent imposer des normes religieuses dans les institutions publiques.

Lundi, M. Couillard a affirmé que, tant qu'il "n'enfreint pas les droits des autres", notamment des femmes, l'intégrisme peut être considéré comme une pratique "extrême" de la religion qui "fait partie des choix personnels de chacun".

Mardi, M. Drainville a réclamé plus de fermeté de la part de M. Couillard dans ce dossier, qui est revenu dans l'actualité québécoise à la suite des récents attentats parisens.

"Il ne faut pas reculer sur la protection de la liberté de religion, mais ce que je dis c'est que l'intégrisme religieux qui veut imposer sa loi religieuse, sur des lois votées démocratiquement dans des parlements, ça n'est pas acceptable, a-t-il dit. Tu ne peux pas dire, comme premier ministre du Québec: ça fait partie des choix personnels. Ça et baisser les bras, ça et renoncer, ça et dire: finalement, je l'accepte, il n'y a pas grand-chose à faire avec ça. 'Come on M. Couillard, come on', vous êtes premier ministre, tenez-vous debout."

INOLTRE SU HUFFPOST

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.