Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gardez en tête cette photo de couple à la plage quand vous vous mettrez en maillot cet été

Accepter son corps demande parfois des années. Cette Américaine en a fait son cheval de bataille. Sur Instagram, elle a ainsi partagé une photo d'elle et de son mari vendredi 2 juin. Une photo banale d'un couple à la plage qui a rencontré un grand succès auprès de ses abonnés. On y voit Jazzy, avec ses formes, ses cicatrices, fière de son corps en maillot de bain deux pièces.

À ses côtés, son mari et le père de ses enfants affiche une autre silhouette, très athlétique. La jeune femme explique le chemin qu'elle a parcouru pour aimer son corps, si différent de celui de son mari, "né mince".

"Pendant des années, cet homme a aimé toutes les formes, tous les bourrelets et toutes les marques sur mon corps. Je n'ai jamais compris pourquoi! Comment peut-il aimer quelque chose qui n'est pas "parfait"? Comment un homme qui est "né mince" aime quelqu'un comme moi! Je n'ai pas de ventre plat, ça tremble quand je marche, c'est l'enfer si je cours dans les escaliers !! Mais maintenant je comprends que j'ai vraiment le corps "parfait" !! Tous les bourrelets, toutes les formes et toutes les marques sur mon corps sont là pour nous rendre tous les deux heureux!!! J'aime mon corps et je vois enfin pourquoi lui aussi."

Si certains internautes l'ont accusée de "promouvoir le fait de ne pas avoir un corps en bonne santé", la plupart des commentaires laissés applaudissent cette prise de position. "J'ai aussi un mari très mince et je n'avais pas confiance en moi à cause de ça, confie ainsi une internaute en réponse au témoignage de Jazzy. Surtout quand j'ai rencontré pour la première fois tous ses amis sportifs... Je sais qu'il m'aime moi et mes formes, et je m'accepte lentement pour tout ce que je suis. Merci pour ces mots sages".

Une prise de position qui n'est pas sans rappeler celle de Megan Jayne Crabbe, une autre blogueuse américaine, figure du mouvement "body positive". "Si tu pèses plus lourd que ton copain, alors tu es trop grosse", écrivait-elle le 11 mai sur Instagram. Pour accompagner ce texte, la jeune femme avait partagé une photo d'elle et de son petit-ami, tous deux en maillot de bain, et sur laquelle on voyait qu'ils n'ont pas la même corpulence.

Les femmes ont intégré qu'elles devaient être "minces" et "gracieuses" et les hommes, "forts" et "solides". Ce qui revient à dire qu'une femme ne peut pas être plus grosse qu'un homme. Pour Megan Jayne Crabbe, cette image pousse les femmes à ne pas accepter leurs corps, mais pas seulement. "Elle blesse aussi les hommes qui ne peuvent pas atteindre la force et la solidité attendues", poursuit-elle.

Tout le monde perd à ce petit jeu-là.

VOIR AUSSI :

L'édition Corps du magazine NOW

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.