Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Crise des migrants : Jean Chrétien dit avoir « honte » de Stephen Harper

PC via Radio-Canada.ca

Jean Chrétien dit avoir honte de Stephen Harper. L'ancien premier ministre libéral déplore la « réaction froide et dure » du chef conservateur face à la tragédie des migrants.

Dans une lettre à La Presse, M. Chrétien dénonce les torts qu'infligent les conservateurs à la réputation du Canada sur la scène internationale.

Il affirme que Stephen Harper a mis abruptement fin à une longue tradition canadienne, épousée jusqu'en 2006 par tous les premiers ministres qui ont dirigé le pays, peu importe leur allégeance politique, voulant faire du Canada une nation « avancée et progressiste » qui s'évertue à promouvoir la paix et la stabilité dans le monde.

Jean Chrétien souligne que le Canada s'est patiemment construit « une réputation internationale exceptionnelle » en misant sur une approche « multilatérale des problèmes mondiaux ».

Mais, selon lui, le gouvernement Harper, en moins de 10 ans, « a terni près de 60 ans de notre réputation de bâtisseurs de paix et porteurs de progrès ».

En un mot, Jean Chrétien dit avoir « honte » du gouvernement Harper, qui continue encore aujourd'hui de privilégier la force militaire en Irak et en Syrie au lieu de mettre l'accent sur l'aide humanitaire et l'accueil de réfugiés syriens.

Dimanche, M. Chrétien fera campagne aux côtés du chef libéral Justin Trudeau à Hamilton, en Ontario, où il prononcera un discours devant les militants.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cour Suprême 5, Harper 0

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.