Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Demi Moore avocate du sans maquillage et du naturel

De quoi faire taire ceux qui l'ont accusée de changements esthétiques draconiens.

Sur sa page Instagram, Demi Moore multiplie les selfies sans maquillage et au naturel. La dernière en date a été postée il y a moins de 24 heures.

Allongée, chevelure détachée avec laquelle son chien s’amuse, lunettes vissées sur le nez, la star n’affiche aucun maquillage. De quoi faire taire les rumeurs de chirurgie outrancière dont elle avait été l’objet lors du dernier défilé Fendi dans lequel elle avait fait une apparition surprise, pour la moins remarquée.

Voici le selfie accompagné d’une vidéo avant de poursuivre.

Et ce n’est le seul selfie du genre au naturel et sans filtre. Sa page pourrait la placer parmi les militantes du courant sans filtre et au naturel.

Retour sur le défilé Fendi

Lors du défilé haute couture de Fendi à Paris, fin janvier dernier, la star de cette passerelle, celle qu’on attendait le moins du monde, Demi Moore, 58 ans, avait ouvert le spectacle. À la suite de son apparition, la toile avait bruissé de rumeurs d’hypothétiques changements esthétiques que la comédienne aurait opérés. En cause notamment, ses pommettes très creusées lui dessinant un sourire qu’on ne lui connaissait pas avaient fait l’objet de nombreuses spéculations et de critiques.

Demi Moore lors du défilé Fendi
Getty Images
Demi Moore lors du défilé Fendi

Ce n’était pas les premières rumeurs du genre.

Mais la star a maintenu dans le passé ne pas avoir eu recours à la chirurgie esthétique, vantant les mérites de «l’acceptation de soi» tout comme son amie Gwyneth Paltrow. Toutes deux participent d’ailleurs à des soirées sans maquillage.

Cette fois-ci, Demi Moore n’a pas réagi aux nombreuses critiques. Sa seule intervention a été une discussion avec Naomi Campbell dans son émission #NoFilterWithNaomi, sur la chaîne YouTube du mannequin. Elle a déclaré: Je me suis sentie spéciale pour moi-même [...] C’était réellement un honneur.»

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.