Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des voyageurs américains ne déclarent pas leurs armes à la frontière canadienne

CBC

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a saisi en moins de 24 heures, à un seul poste-frontière albertain, 11 armes à feu non déclarées dans 3 véhicules arrivés des États-Unis.

Les saisies ont eu lieu vendredi et samedi derniers au poste de Coutts, entre l'Alberta et le Montana, quelques jours après le lancement d'une campagne aux États-Unis visant à rappeler aux voyageurs américains qu'ils doivent absolument déclarer toute arme à feu à la frontière canadienne.

L'ASFC indique que 9 des 11 armes saisies, dont un fusil d'assaut, se trouvaient à bord d'un même camion, et qu'elles ont été découvertes lors d'une fouille de routine.

Trois voyageurs devront comparaître en cour provinciale à Lethbridge le 19 octobre relativement à ces saisies.

Luke Reimer, porte-parole de l'ASFC, a indiqué qu'il est plutôt rare de procéder à trois saisies semblables en moins de 24 heures.

L'an dernier, les agents de l'ASFC dans l'ouest du pays avaient saisi 297 armes à feu non déclarées, dont la moitié environ appartenaient à des voyageurs en partance ou en provenance de l'Alaska.

Au seul poste-frontière de Coutts, les agents ont saisi l'an dernier 39 armes à feu, soit le plus grand nombre enregistré dans tout l'Ouest canadien. Jusqu'à présent cette année, les agents y ont saisi 45 armes à feu, dont 28 armes de poing.

L'ASFC rappelle que les voyageurs américains peuvent éviter une poursuite en déclarant simplement toute arme à feu à la frontière.

Voir aussi:

1. Le «quatre saisons»

Comment remarquer les touristes québécois à l’étranger

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.