Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«C’est quoi cette m*rde», aurait lancé le Dr Fauci à l’équipe de Trump

En entrevue avec «The Atlantic», Anthony Fauci a décrit une Maison-Blanche menée par un homme «assez macho» qui n'était «pas intéressé par l'épidémie».
ASSOCIATED PRESS

Maintenant qu’il ne travaille plus sous l’administration de l’ancien président Donald Trump, le Dr Anthony Fauci ne mâche plus ses mots.

Dans une entrevue remarquablement candide publiée mercredi dans The Atlantic, l’expert en maladies infectieuses a évoqué son expérience de travail avec un président qui a vivement encouragé la consommation d’hydroxychloroquine comme moyen de traiter la COVID-19, une expérience qu’il a qualifiée de «surréaliste».

«Avec tous les autres présidents, qu’ils soient conservateurs, modérés ou libéraux, le fil conducteur était un profond respect pour la science», a déclaré Fauci à Peter Nicholas de The Atlantic. «Cela a toujours été le cas. Quand j’ai dû travailler avec Trump, on est entré dans un monde différent, que je n’avais jamais expérimenté.»

Fauci a dit que Trump était un homme qui «pensait en fait que son instinct... était aussi bon que tout ce que j’amenais devant lui», et mettait souvent «l’anecdote au même niveau que les données scientifiques», faisant confiance aux paroles de contacts personnels souvent douteux plutôt qu’à celles des scientifiques.

«C’est vraiment difficile de rentrer dans sa tête, mais je pense que ce qui se passait avec lui, c’est qu’il n’était pas intéressé par l’épidémie», a déclaré M. Fauci, décrivant Trump comme un homme «assez macho». Pour lui, la pandémie était une «vérité gênante qu’il n’acceptait pas» et le port du masque était un signe de faiblesse - une croyance que de nombreux Américains ont malheureusement aussi adoptée.

Le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, qui est maintenant le conseiller médical en chef du président Joe Biden, a ajouté que malgré les tendances difficiles du président, il n’était pas nécessairement antipathique.

«Il y avait quelque chose de commun entre nous, le fait d’être New-Yorkais, qui nous a amenés à développer cette relation étrange, où nous nous aimions vraiment», a dit Fauci à propos de Trump. Ce dernier pouvait traiter Fauci de «type formidable» en public tout en le grondant pour son réalisme à propos de la COVID-19. «Si je disais que je l’aimais bien, ma femme ferait une crise cardiaque. Mais il avait quelque chose de charismatique et de sympathique d’un point de vue personnel - et non pas pour des raisons politiques».

Fauci a souligné qu’il avait davantage de difficultés à composer avec les personnes de l’entourage de Trump, qui étaient souvent furieuses de le voir contredire publiquement leurs tentatives de minimiser la crise. Ils sont même allés jusqu’à transformer ses paroles en une publicité politique pour la réélection de Trump, sans son consentement.

«Je ne leur ai pas demandé d’arrêter», a déclaré Fauci. «Ce n’était pas mon style. Mon style était de dire - pour avoir un ton à la Brooklyn - “C’est quoi cette merde?” J’ai juste dit très clairement que je n’aimais pas ça.»

Néanmoins, Fauci a souligné qu’il refusait de se laisser distraire par la rhétorique des partisans invétérés de Trump, qu’il a appelé les «yes-men».

«Je ne prends pas grand plaisir à contredire le président des États-Unis», a-t-il souligné. «J’ai beaucoup de respect pour cette fonction. Mais je devais le faire pour montrer au reste du monde que la science ne va pas flancher devant quelqu’un qui débite des absurdités.»

L’entrevue complète (en anglais) est disponible ici.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

À VOIR AUSSI: Le Dr Fauci soulagé de ne plus avoir à contredire Trump

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.