Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Élections fédérales: l'économie plus importante que l’environnement, selon un sondage Léger

43% des répondants ont classé l’économie comme étant l’enjeu principal qui influencera leur vote.
ipopba via Getty Images

Les fortes préoccupations des partis politiques à propos de l’achat de l’oléoduc Trans Mountain, de la politique de la taxe carbone et des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre laissaient sous-entendre que l’environnement serait la question de l’urne de la campagne électorale. Mais, un sondage Léger mené pour Le Devoir montre que ce serait plutôt « l’économie et les taxes » qui influenceront les électeurs le 21 octobre prochain.

C’est ce qu’ont répondu 43% des 2153 répondants du sondage devant quatre choix de réponses. L’environnement et la lutte contre les changements climatiques ne suivent pas de très près. Ils arrivent plutôt au troisième rang avec 16% seulement, derrière les enjeux sociaux et l’aide aux plus démunis avec 19% des répondants. En dernière position se classent l’immigration et l’identité avec un maigre 7%.

Mais si l’environnement préoccupe les jeunes, 35% des répondants âgés de 18 à 34 ans ont tout de même placé l’économie en première position suivie de l’environnement en deuxième position, avec 26%. Or, pour les répondants québécois de la même tranche d’âge, de 18 à 34 ans, l’environnement bascule au premier rang avec 34% tandis que l’économie prend place en deuxième position avec 24%.

Au Québec, selon 1028 répondants, l’économie demeure l’enjeu principal avec 36%, mais l’environnement monte en deuxième place avec 21% alors que les enjeux sociaux descendent au troisième rang avec 20%.

Le Parti vert est celui qui représenterait le mieux l’opinion des répondants sur l’environnement (28%), suivi par le Parti libéral (15%). Les conservateurs arrivent devant les néo-démocrates avec respectivement 14% et 5%. Le Parti populaire récolte 3% tandis que le Bloc québécois termine avec 2%.

Toutefois, 21% des répondants ont déclaré qu’ils ne savaient pas quel parti répondait le mieux à leur opinion ou ont refusé de répondre. Finalement, 11% ont répondu qu’aucun parti politique ne représentait leur opinion sur la question de l’environnement et de la lutte contre les enjeux climatiques.

À VOIR AUSSI: Chu Anh Pham, de journaliste à candidate

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.