Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Elles ont réinventé le plan du métro de Montréal pour faire plus de place aux femmes

Elles ont créé une version féministe du plan du métro

Notre héritage toponymique laisse-t-il suffisamment de place aux femmes? Pas si on regarde le plan du métro de Montréal, où les hommes sont rois.

L'équipe de l'émission de radio «Les dessous féminins» à CISM - la radio de l'Université de Montréal - a imaginé une nouvelle carte du métro où les grandes dames qui ont marqué l'histoire du Québec auraient droit à autant de reconnaissance que leurs compatriotes masculins.

Grâce aux suggestions des auditeurs de l'émission, la station Berri-UQAM est par exemple devenue Barry-UQAM, en hommage à la journaliste et militante féministe Robertine Barry. La station Verdun a disparu au profit de La Bolduc, tandis que la station Snowdon a été rebaptisée Six Décembre pour commémorer la tuerie de Polytechnique.

Voilà, c'est lancé, des heures de travail derrière tout ça. PLACE AUX FEMMES. Notre suggestion de carte de métro...

Posté par Les Dessous Féminins sur 31 mars 2016

Si cette carte n'a évidemment rien d'officiel, elle met en évidence un problème bien réel à Montréal. À l'heure actuelle, les femmes ne représentent que 6% du paysage toponymique de la ville. L'administration municipale compte cependant remédier à cette situation. Il y a quelques semaines, la Ville annonçait la création de Toponym'Elles, un programme visant à augmenter la représentation des femmes dans la toponymie montréalaise.

Le premier objectif du programme, dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de la Ville, est de créer une banque de 375 noms féminins à inscrire au patrimoine toponymique dans les années à venir.

Les citoyens sont invités à proposer de nouveaux noms de femmes ou de groupes sociaux ayant marqué l'histoire des Montréalais ici.

VOIR AUSSI:

50e anniversaire du métro de Montréal : photos d'archives

Before You Go

Popular in the Community

Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.