Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le réalisateur François Bouvier s’inspire de La Havane pour son prochain film

«Je m'en vais là-bas pour trouver mon histoire...»
Paméla Lajeunesse

ENTREVUE - Le réalisateur François Bouvier rêve de La Havane pour son prochain film.

Ayant achevé le travail sur son dernier-né, La Bolduc et ayant passé le flambeau à Rafaël Ouellet pour la prochaine saison de Ruptures, le cinéaste s'accordera prochainement de longues vacances à Cuba, pendant lesquelles il songera au récit qu'il pourrait raconter à partir de ce pays.

«Je ne connais pas beaucoup La Havane, mais je suis un amoureux de l'Amérique latine, a laissé savoir François Bouvier, sur le tapis rouge de La Bolduc, lundi. Il y a un auteur cubain de romans policiers extraordinaires, Leonardo Padura, qui m'a donné le goût de La Havane comme ça ne se peut pas! Je suis allé lire tous ses livres. Et il y a la photographe Heidi Hollinger qui vient de publier un livre sur La Havane (le guide 300 raisons d'aimer La Havane, ndlr)... Je veux aller là!»

François Bouvier maintient qu'il adorerait tourner son prochain opus dans cette ville très prisée des touristes.

«Je m'en vais là-bas pour trouver mon histoire. Trouver un lieu, m'inspirer de ce que sont les Havanais, les Cubains... Je ne sais pas encore. C'est pour ça que je m'en vais en vacances là-bas, tranquilo, a escribir (tranquille, à écrire)», a précisé celui qui nous a aussi offert, dans le passé, Paul à Québec, Maman Last Call, Miss Météo et Histoires d'hiver et, à la télévision, des tranches de Mirador, Jérémie et 30 vies.

Le film La Bolduc prend l'affiche le 6 avril prochain.

À voir également :

Tapis rouge du film «La Bolduc»
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.