Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La fée des dents (ou Arnaud Soly, c'est selon) remercie François Legault

«Je dépose un ou deux dollars, dépendamment du quartier et de l’enfant...»

Arnaud Soly a sorti son «plus beau» costume de fée des dents, ce mercredi 8 avril, pour remercier le premier ministre François Legault de considérer métier comme un service essentiel.

Plus précisément, Arnaud Soly a pris la parole pour Johanne, qui est fée des dents dans la Montérégie depuis 1991.

«J’aimerais démystifier quelque chose par rapport aux fées. Il n’y a pas qu’une seule fée des dents. Juste au Québec, on est 16 femmes à couvrir tout le territoire, a-t-elle expliqué. C’est un métier difficile. On voyage seule. Je fais tout à bord de ma Hyundai.»

La principale intéressée poursuit en invitant les parents à la «pager» quand la dent est tombée, et elle fera le nécessaire pour effectuer la transaction le soir venu, remettant un ou deux dollars à l’enfant, selon le quartier et ledit enfant.

Johanne a toutefois voulu corriger le tir par rapport à une déclaration du premier ministre Legault, qui a avancé que la fée des dents était immunisée contre la COVID-19.

«Je ne suis pas convaincue qu’on soit complètement immunisée. Mon amie Anne-Lise, qui est fée des dents dans le coin de Joliette, tousse du sang», a-t-elle confié, tout en cherchant sa vapoteuse, avant d’informer les parents de la procédure à suivre en cette période de pandémie.

«Je demande aux parents de mettre la dent dans un petit Ziploc sur le balcon, et moi je vais «dropper» l’argent dans la boîte aux lettres.»

Si vous avez d’autres interrogations sur la pratique et les conditions de travail des fées des dents du Québec, Johanne répondra à vos questions en direct ce soir, par l’entremise du compte Instagram d’Arnaud Soly.

À voir également:

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.