Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

FEQ 2015: La bonne étoile d'IAM brille toujours (PHOTOS)

Marc Young

QUÉBEC - Le rap français est encore bien vivant. IAM l'a démontré jeudi soir sur les plaines d'Abraham dans le cadre du Festival d'été de Québec.

Akhenaton et sa bande sont arrivés sur scène au son de Debout les braves, suivie immédiatement de leurs succès L'école du micro d'argent et Nés sous la même étoile.

Sur cette dernière, les plaines se sont transformées en choeur géant pour répondre au refrain. «Tant pis, on n'est pas nés... sous la même étoile.» Puissant. Le manège s'est répété à de nombreuses reprises, la foule semblant connaître les paroles par coeur.

D'ailleurs, ils étaient plusieurs milliers à être venus se baigner dans la nostalgie de ce groupe qui s'est d'abord fait connaître en 1993 avec Je danse le Mia, puis a connu la consécration avec L'école du micro d'argent en 1997. La foule était tout de même beaucoup moins dense que la veille pour les Stones... et plus respirable.

Quelque heures auparavant, la bande d'IAM a fait un beau cadeau à ses fans avec un concert improvisé en après-midi face au théâtre L'impérial.

Les rappeurs français ont été aussi généreux sur scène en déclinant 19 chansons (en incluant les rappels), en plus d'interagir souvent avec la foule.

Il faut dire que c'était la quatrième fois que le groupe se produisait au FEQ, comme l'a rappelé Akhenaton jeudi soir. Le groupe a mis les pieds dans la province pour la première fois il y a 25 ans. Et dire que sa maison de disque, Def Jam Recordings France, a failli ne pas renouveler leur contrat il y a deux ans, signant probablement son arrêt de mort.

Malgré une mise en scène simple, les cinq rappeurs occupent la scène, chacun vêtu d'un t-shirt blanc et d'un simple blue-jean. Ils se plient même au jeu de petites chorégraphies.

IAM a conclu sa prestation avec une version allongée de Demain, c'est loin, avant de revenir sous les applaudissements de la foule. Les gars sont revenus interpréter Je danse le Mia, un incontournable, qui a fait bouger les plaines sous la lumière d'une boule disco.

Après La Saga et Petit Scarabée, IAM a fini la soirée avec la touchante Petit frère.

Première partie

Les trois gars de la De La Soul sont venus chauffer les planches pour IAM. Une belle idée de réunir sur une même scène deux groupes qui ont fait les belles années de la décennie 1990. Dave Jude Jolicoeur s'est moqué gentiment à plusieurs reprises des membres de la section VIP. «Mais qui êtes-vous?» («Who the fuck are you?»), a-t-il lancé avant de lancer plus tard dans la soirée «Fuck all that backstage VIP bullshit».

Les spectateurs, qui commençaient à affluer graduellement, ont eu droit notamment à Me Myself and I et à une reprise du succès de Gorillaz, Feel Good Inc.

FEQ 2015
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.