Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Fiat-Chrysler aurait falsifié ses ventes

Courtoisie

Un examen interne commandé par les cadres supérieurs de Fiat Chrysler Automobile vers le milieu de l’année dernière a permis de découvrir que des milliers de ventes déclarées n’avaient, en fait, pas d’acheteurs réels. Suite aux résultats de l’enquête, le responsable des ventes de FCA, et président de FCA Canada, Reid Bigland, a mis fin à cette pratique qui avait permis à la compagnie de fournir des rapports plus positifs que la réalité.

Les sources ne précisent pas la période de temps précise couverte par l'examen, mais on affirme qu'il a révélé que 5 000 à 6 000 véhicules avaient été signalés comme vendus par les concessionnaires, sans jamais l’avoir été vraiment.

Selon les informations disponibles, cette démarche aurait été entreprise pour permettre à FCA de maintenir son titre de premier manufacturier américain à enregistrer des ventes en hausse depuis 75 mois consécutifs. On ne sait pas si le grand patron de FCA, Sergio Marcchionne, avait été mis au fait de cette procédure.

Autre détail troublant, il semble que le taux de rotation du personnel au sein du personnel de vente dans neuf centres d'affaires de l'entreprise à travers l’Amérique est quatre fois plus élevé que dans le reste de la société en raison de la pression appliquée par le haut pour atteindre les objectifs de vente. Ce genre de pression aurait entrainé les fausses déclarations.

Les révélations faites par des employés anonymes au site américain Automotive News surviennent au moment où les enquêteurs de la Securities and Exchange Commission et le ministère de la Justice se penchent sur les pratiques commerciales de FCA.

Les enquêteurs auraient visité les neuf centres d'affaires régionaux à partir du 11 juillet et parlé avec les employés actuels et anciens. Les enquêteurs ont également visité les employés sur le terrain de FCA et certains anciens employés à leur domicile.

Bloomberg a rapporté lundi dernier que la sonde fédérale lancée chez FCA est encore au stade préliminaire et qu’aucun des deux organismes ne ferait de commentaires à ce stade de l’enquête.

Voir aussi:

Fiat 124 Spider
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.