Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La FSQ autorise le port du turban

detail of a soccer game with...
detail of a soccer game with...

EN DIRECT - La Fédération de soccer du Québec (FSQ) suivra la décision de la FIFA de permettre le port du turban sur les terrains de soccer, a-t-elle annoncé lors d'un point de presse samedi matin.

Le conseil d'administration de la FSQ, qui a maintenu sa décision d'interdire le port du turban plus tôt cette semaine, s'était réuni dans la journée de vendredi pour débattre de la question.

Un débat houleux

Dans une lettre adressée à l'Association canadienne de soccer (ACS), jeudi, la FIFA permet à l'organisme canadien de laisser ses joueurs porter le turban, mais sous certaines conditions.

Après discussion entre l'ACS et la FIFA au sujet du dossier qui fait litige au Québec, le Conseil de l'association internationale de football (IFBA) a été saisi de la chose. L'IFBA, qui détermine les règles du soccer, a discuté de l'interprétation de la loi 4 sur l'équipement du joueur.

L'IFBA a exceptionnellement accepté d'élargir le règlement exploratoire à propos du hijab, mis de l'avant en octobre 2012. L'IFBA s'était alors donné jusqu'à mars 2014 pour évaluer le port du foulard chez les femmes. Voilà que le conseil accepte d'inclure le turban à cet essai.

L'IFBA permet à tous les joueurs régis par l'Association canadienne de porter le turban pourvu qu'il soit :

- de la même couleur que son maillot;

- indépendant du maillot;

- sécuritaire pour tous les joueurs, y compris celui le portant.

L'IFBA se penchera une fois de plus sur la question en octobre prochain. Une décision ferme quant à la pérennité du règlement sera prise à la prochaine assemblée générale annuelle de l'IFBA, en mars 2014.

La FSQ réagit

« Depuis le début du litige, la Fédération de soccer du Québec demandait une position claire de la part de la FIFA sur le sujet; ce que nous n'avions pas jusqu'à cette annonce », a réagi la FSQ par communiqué, ajoutant qu'elle accueillait « avec enthousiasme et soulagement les précisions apportées par la FIFA ».

Le ministre d'État et des Sports d'origine sikh, Bal Gosal, s'est quant à lui dit «ravi que les parties intéressées aient réussi à s'entendre et à régler ce différend rapidement, afin que les jeunes Canadiens de tout le pays puissent s'adonner à ce merveilleux sport qu'est le soccer».

La décision de la FSQ d'interdire le port du turban sur les terrains de soccer lui avait valu d'être suspendue de l'ACS.

On s'attend à ce que la Fédération québécoise lève son interdiction, mais il sera déjà trop tard pour une vingtaine d'équipes d'autres provinces qui ont été contraintes d'annuler leur présence à un important tournoi ce week-end à Montréal.

Par ailleurs, la communauté sikhe de la métropole a organisé aujourd'hui, à Lachine, un match de soccer « amical » pour sensibiliser les Québécois à la discrimination. L'événement a été baptisé « Laissez les enfants jouer ».

INOLTRE SU HUFFPOST

De quelles religions sont les Québécois?

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.