Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'ex-maire de Laval Gilles Vaillancourt ne conteste plus l'accusation de gangstérisme déposée contre lui

CP

L'ancien maire de Laval, Gilles Vaillancourt, annule sa contestation d'accusation pour gangstérisme.

Gilles Vaillancourt, qui était représenté aujourd'hui par son avocat Me Nadine Touma, devra donc se défendre en cour au sujet d'un système d'attribution de contrats contre des ristournes au profit du parti PRO des Lavallois.

Il reviendra en cour le 4 septembre pour déterminer l'option du procès soit devant juge seul ou devant jury.

Une vaste enquête de l'UPAC avait mené à l'arrestation en 2013 de l'ex-maire de Laval et de 35 coaccusés, qui auraient participé à de la collusion et de la corruption entre 1996 et 2010.

Trois ont été accusées de gangstérisme : Gilles Vaillancourt, son ex-directeur général, Claude Asselin, et l'ancien directeur des services d'ingénierie, Claude Deguise.

La maison de Gilles Vaillancourt en vente (Octobre 2012)

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.