Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

General Motors annonce la création de 1000 emplois en Ontario

WARREN, MI - JUNE 5: A General Motors logo is shown at the General Motors Technical Center, where today Chief Executive Officer Mary Barra held a press conference on June 5, 2014 in Warren, Michigan. Barra spoke to provide an update on GM's internal investigation into the ignition switch recall at the General Motors Technical Center. (Photo by Bill Pugliano/Getty Images)
Bill Pugliano via Getty Images
WARREN, MI - JUNE 5: A General Motors logo is shown at the General Motors Technical Center, where today Chief Executive Officer Mary Barra held a press conference on June 5, 2014 in Warren, Michigan. Barra spoke to provide an update on GM's internal investigation into the ignition switch recall at the General Motors Technical Center. (Photo by Bill Pugliano/Getty Images)

Le constructeur automobile General Motors au Canada se tourne verse l'avenir et ajoute 1000 postes en Ontario pour y développer de nouvelles technologies.

Les nouveaux emplois serviront notamment à développer des logiciels pour les véhicules autonomes (sans conducteurs) et les véhicules connectés.

«Un nouveau pôle d'innovation automobile est en train de prendre forme ici.» - Steve Carlisle, Président-directeur général, General Motors du Canada

Un nouveau centre de développement sera prochainement ouvert à Markham.

Le premier ministre Justin Trudeau et son homologue ontarienne, Kathleen Wynne, ainsi que de nombreux débutés et élus municipaux étaient sur place pour assister à l'annonce.

10 millions de dollars à Kapuskasing

General Motors a aussi annoncé une injection de 10 M$ à ses installations hivernales de Kapuskasing où les nouvelles technologies devront être testées.

Voir aussi:

7 projets de voitures autonomes

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.