Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gregory Charles se confie sur la mort de son père

«Je me sens extrêmement privilégié d’avoir vu c’est quoi un homme qui aime...»
Facebook/Gregory Charles

Lennox Charles est décédé le 1er février dernier après avoir été happé par un véhicule de déneigement, à Montréal.

De passage à l'émission Deux filles le matin, ce lundi 26 mars, Gregory Charles est revenu sur cet épisode particulièrement éprouvant en se remémorant les derniers moments vécus en famille avec son père, qui était atteint de la maladie d'Alzheimer, et l'importance de profiter de ces instants, car on ne sait jamais quand tout peut s'arrêter.

«Juste avant son accident, on a vécu la fête de ma fille. Mon père était entouré de plein de gens. Beaucoup de bonhomie, beaucoup de charme... Tout le monde l'a aimé, tout le monde l'a trouvé fantastique. À la fin de la soirée, mon père me dit : ''je ne sais pas qui c'était tous ces gens'' (bien que c'était beaucoup de gens qu'il connaissait), ''mais on devrait faire ça plus souvent''.»

J'étais conscient qu'il commençait à être malade et qu'il allait décliner éventuellement.Gregory Charles

«C'est très difficile, le départ de mon père. C'est la plus grosse épreuve, pour moi, dans ma vie», confie-t-il. Pire que le départ de ma mère, parce que ce n'était pas prévu. Comme ce n'était pas prévu, qu'il était notre coloc et qu'il habitait avec nous, on se voyait tous les jours, c'est dur.»

«Je me sens extrêmement privilégié d'avoir vu c'est quoi un homme qui aime», a-t-il conclu en retenant ses larmes.

À voir également :

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.