Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Guy Turcotte est libéré en attendant son procès

Guy Turcotte obtient sa remise en liberté en attendant la tenue de son deuxième procès pour le meurtre de ses deux enfants, en 2009.

La décision a été rendue vendredi au Palais de justice de Saint-Jérôme par le juge André Vincent, de la Cour supérieure du Québec, qui avait pris la cause en délibéré après les audiences des 3 et 4 septembre derniers.

Lors des audiences, l'ex-cardiologue avait confirmé avoir l'intention de faire du bénévolat et d'agir comme aidant naturel si le tribunal lui permet de quitter la prison. L'homme de 42 ans avait expliqué qu'il serait ainsi plus utile à la société. Il estimait être plus solide que jamais et qu'il n'avait plus de symptômes de dépression.

La Cour d'appel du Québec a recommandé, en novembre dernier, la tenue d'un nouveau procès car elle estimait que le magistrat qui avait dirigé le premier procès avait commis des erreurs dans ses instructions au jury.

Lors d'un premier procès, un verdict de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux avait été rendu.

Guy Turcotte avait été remis en liberté à la fin de 2012, moins d'un an et demi après le jugement.

L'affaire Turcotte en quelques photos

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.