Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gorillaz et le chanteur Benjamin Clementine lancent «Hallelujah Money», nouvel hymne anti-Trump (VIDÉO)

Il n'y a pas que Green Day qui est inspiré par l'élection de Donald Trump. Le groupe britannique Gorillaz et le chanteur Benjamin Clementine ont lancé jeudi une nouvelle chanson attaquant le milliardaire qui deviendra vendredi président des États-Unis.

Dans le vidéoclip de Hallelujah Money, Clementine chante depuis la Trump Tower «Don't worry my friends/ If this be the end/Then so shall it be». Une pièce aux accents nostalgiques qui ne réconfortera en rien ceux qui dépriment à l'idée de voir Donald Trump mener nos voisins du Sud pour les quatre prochaines années...

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.