Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un homme débarqué de force d'un vol d'United survendu (VIDÉO)

La compagnie aérienne United Airlines se retrouve au coeur d'une nouvelle controverse après la publication de vidéos montrant un homme débarqué de force d'un vol survendu reliant les aéroports de Chicago O'Hare et de Louisville, au Kentucky.

Une vidéo partagée sur Facebook dimanche soir par Audra D. Bridges montre des agents de sécurité en train de traîner un homme à travers l'allée de l'avion après qu'il eut refusé de quitter l'appareil. Le tout, sous les cris de protestation de plusieurs autres passagers.

United Airlines a confirmé par voie de communiqué que le vol 3411 entre Chicago et Louisville avait été survendu. Une fois les passagers installés à bord de l'avion, les agents de bord ont demandé si des volontaires accepteraient de laisser leur place pour permettre à des employés de la compagnie aérienne de se rendre à Louisville pour travailler sur un autre vol. Quand personne ne s'est porté volontaire, des passagers ont été sélectionnés au hasard.

«Après que notre équipe eut échoué à trouver des volontaires, un client a refusé de quitter volontairement l'appareil, et les autorités ont été avisées», a déclaré la compagnie aérienne.

Selon ce qu'a confié Mme Bridges au Courier-Journal, le passager montré dans la vidéo aurait affirmé qu'il était médecin et qu'il devait voir des patients le lendemain à Louisville. Il aurait donc refusé de céder son siège.

Selon un autre passager, qui a également tweeté sur l'incident, l'homme a pu réintégrer l'avion une dizaine de minutes plus tard. Son visage était alors ensanglanté et il était visiblement ébranlé, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Buzzfeed a tenté sans succès d'obtenir des précisions de la part de la police de Chicago, du département de l'aviation de Chicago et de l'Agence américaine de sécurité dans les transports (TSA).

Voir aussi:

INOLTRE SU HUFFPOST

Tout sur l'interdiction d'ordinateurs en avion

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.