Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L’audition de Hugh Jackman pour le rôle de Wolverine n’avait duré que 20 secondes

«Jamais je n'ai cru qu'il allait se produire quoi que ce soit après cette audition...»
Twentieth Century Studios

Hugh Jackman était de passage au Tonight Show, ce mardi 18 août, et Jimmy Fallon en a profité pour présenter à son invité la vidéo de son audition pour le rôle qui allait non seulement le rendre célèbre, mais qu’il allait également défendre de main de maître pendant pas moins de 17 ans et neuf films.

Durant cette audition pour l’obtention du rôle de Wolverine dans le premier film de la saga X-Men (2000), Jackman n’en fait pas trop, ne lisant que quelques lignes de dialogue avant de mimer un peu n’importe comment la sortie des griffes métallique de la main de son personnage.

Le tout ne dure que quelques instants, et l’acteur a confirmé par la suite que son entrevue n’avait duré que 20 secondes en tout et pour tout.

La raison? Le rôle de Wolverine avait déjà été attribué à Dougray Scott, et l’audition de Hugh Jackman n’avait pour but que de donner un plan B au studio advenant le cas où son premier choix ne pourrait prendre part au tournage.

Tel Will Smith qui avait refusé le rôle de Neo dans The Matrix pour ensuite jouer dans Wild Wild West, Dougray Scott a préféré jouer l’adversaire de Tom Cruise dans Mission: Impossible 2.


À la défense de Dougray Scott, il s’agissait clairement de la meilleure option à l’époque. Le premier Mission: Impossible avait connu un immense succès, et la suite allait être réalisée par John Woo, qui venait d’offrir au monde un chef-d’oeuvre du cinéma d’action, le survolté Face/Off.

Et comme l’explique Hugh Jackman, à la fin des années 1990, Hollywood croyait que les films de super-héros seraient rapidement chose du passé.

Un bon ami de l’acteur lui avait même conseillé de dénicher rapidement un autre rôle pour poursuivre son ascension dans le milieu du cinéma, car la réputation du projet - et du genre en soi - était déjà peu enviable.

Encore plus ironique, celui qui a reconduit Jackman à l’aéroport à la suite de son audition à Toronto était un certain Kevin Feige, l’actuel président de Marvel Studios qui, à l’époque, n’était encore qu’un assistant.

Au final, nous pouvons dire que Hugh Jackman et le studio ont tous deux eu la main heureuse dans cette histoire.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.