Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Huis clos budgétaire à Québec: Martine Ouellet n'était pas la bienvenue

Le bureau du ministre des Finances a refusé que la députée de Vachon puisse avoir accès à la salle qui permet notamment aux médias et à certains élus de prendre connaissance du budget avant le dépôt officiel.

Un texte d’Alex Boissonneault

Une attachée politique de Mme Ouellet en avait fait la demande au bureau du leader du gouvernement il y a une semaine. La requête aurait été transmise le même jour au ministre des Finances.

La réponse est arrivée par courriel trois jours plus tard, soit vendredi.

«Le cabinet du leader nous a transmis votre courriel, plus tôt cette semaine, concernant vos questions pour le huis clos et nous informant de l’intérêt de madame Ouellet à y participer. Malheureusement, ce ne sera pas possible.» - Courriel d'Audrey Cloutier, attachée de presse du cabinet du ministre des Finances

La députée affirme qu’elle a tenté d’obtenir des explications pour ce refus, sans succès.

« C’est tout à fait irrespectueux envers la fonction, parce que je suis membre de l’Assemblée nationale et que le budget de l’Assemblée nationale concerne l’ensemble des députés », a-t-elle soutenu.

Cumul de responsabilités

Martine Ouellet assure que c’est à titre de députée indépendante de l’Assemblée nationale qu’elle voulait participer au huis clos.

« Moi, quand je suis députée à l’Assemblée nationale de la circonscription de Vachon, comme tous les autres députés, je regarde pour l’ensemble des citoyens », a affirmé Mme Ouellet.

Depuis le 18 mars, la députée de Vachon est aussi chef du Bloc québécois, un parti qui oeuvre sur la scène fédérale. Ce cumul de responsabilité est dénoncé par plusieurs membres de l’Assemblée nationale, à la fois dans le gouvernement et dans l’opposition.

Ceci explique-t-il cela? Martine Ouellet espère que non.

« Je ne sais pas si c’est le cas, mais si c’est le cas, ils ne sont pas légitimés de faire ça parce que je suis députée élue comme n’importe quel député de l’Assemblée nationale, et il y a un respect à avoir envers l’ensemble des députés », a-t-elle dit.

Des places limitées

Le cabinet du ministre des Finances se défend d’avoir été partisan.

« La demande est rentrée tard et, malheureusement, nous n’avons pas pu lui donner de suite », a expliqué l'attachée de presse du cabinet du ministre des Finances, Audrey Cloutier.

Le gouvernement rappelle que l’accès au huis clos budgétaire n’est pas un droit, mais un privilège, et que le choix des participants est à sa discrétion.

Les points saillants du budget provincial 2017
Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.