Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un jeune homme sort d'un coma de 10 mois au cours duquel il a attrapé deux fois la COVID-19

Joseph Flavill n'a donc pas eu connaissance de la pandémie, même s'il a été touché par le coronavirus.

Un adolescent britannique impliqué dans un accident de voiture l’année dernière commence à se réveiller d’un coma de 10 mois. Il n’a donc pas eu connaissance de la pandémie de coronavirus, bien qu’il ait été infecté par la COVID-19 à deux reprises, selon The Guardian.

Joseph Flavill, 19 ans, a subi une lésion cérébrale lorsqu’il a été heurté par une voiture alors qu’il marchait le long d’une route dans le Staffordshire, en Angleterre, le 1er mars 2020. À l’époque, moins de 40 cas de COVID-19 avaient été signalés au Royaume-Uni. Le premier confinement a commencé quelques semaines plus tard, le 23 mars. Depuis, il y a eu plus de 3,8 millions de cas supplémentaires.

«Il ne sait rien de la pandémie car il dort depuis 10 mois. Sa conscience commence à s’améliorer maintenant, mais nous ne savons tout simplement pas ce qu’il sait», a déclaré sa tante, Sally Flavill Smith, au Guardian.

«Je ne sais pas par où commencer. Il y a un an, si quelqu’un m’avait dit ce qui allait se passer l’année dernière, je ne pense pas que j’y aurais cru. Je n’ai aucune idée de comment Joseph va comprendre ce que nous avons tous vécu.»

Flavill a été traité pour la première fois à l’hôpital général de Leicester. Il a été transféré au centre de soins Adderley Green dans le Staffordshire pour une réadaptation il y a environ quatre mois.

Selon une page Facebook documentant le rétablissement de l’adolescent, il commence lentement à sortir du coma dans un «état de conscience minimale». Il a suivi les commandes en touchant ses oreilles, il peut bouger ses jambes et il répond oui et non en clignant des yeux.

En raison des restrictions liées à la pandémie, sa famille n’a pas pu lui rendre visite et a communiqué avec lui via FaceTime, a rapporté Staffordshire Live. Sa mère, Sharon Priestley, a pu lui rendre visite le jour de son 19e anniversaire, en décembre, mais a dû rester à distance.

Avant l’accident, Joseph était un élève passionné de sport et de musique. En mai 2020, il devait recevoir un prix d’or du duc d’Édimbourg, un prix qui souligne les accomplissements des jeunes, selon un GoFundMe mis en place par des membres de la famille pour soutenir son rétablissement.

«Nous avons encore un long chemin à parcourir, mais les étapes qu’il a franchies au cours des trois dernières semaines ont été absolument incroyables», a déclaré Sally Flavill Smith au Guardian.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.