Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Julien Lacroix s'exprime pour la première fois depuis qu'il a quitté la vie publique

«Je brise le silence, après beaucoup de honte, de regrets, de tristesse...»
Facebook/Julien Lacroix

Julien Lacroix a donné des nouvelles, ce mardi 12 janvier, pour la première fois depuis qu’il a quitté la vie publique, en juillet dernier, après avoir été visé par de nombreuses allégations d’agressions et d’inconduites sexuelles, notamment de la part de son ex-conjointe Geneviève Morin.

Évidemment, le tout s’est fait par l’entremise de son compte Instagram.

Dans un message adressé à ses quelque 161 000 abonnés, Julien Lacroix a abordé le cheminement personnel qu’il dit effectuer à l’heure actuelle.

«Je brise le silence, après beaucoup de honte, de regrets, de tristesse», a-t-il déclaré, se disant «très nerveux» de prendre la parole de cette façon, considérant «qu’il n’y aura jamais vraiment de bon moment pour le faire».

«J’aimerais d’abord présenter mes sincères excuses aux personnes que j’ai blessées. Sachez que je prends responsabilité sur mes actions et que je travaille chaque jour à réparer ce que j’ai brisé chez les autres en moi. [...] Mon intention n’est pas de régler ma vie privée en public. L’essentiel est que j’ai blessé des gens, et que je m’en excuse profondément. Je travaille désormais tous les jours à devenir humblement une meilleure personne.»

«Je tiens aussi à souligner que j’appuie le mouvement des dénonciations, malgré les impacts majeurs que ça a eu dans ma vie. Je suis conscient que c’est ainsi que se font les révolutions et que s’opèrent des changements nécessaires. »

Julien Lacroix poursuit en faisant état de ses importants problèmes de consommation d’alcool, se reconnaissant d’ailleurs comme un alcoolique et disant avoir étourdi son mal-être depuis son plus jeune âge avec l’alcool, la drogue et le travail.

Le principal intéressé espère aussi mettre en lumière les ravages que peuvent causer de tels problèmes de dépendance sur la personne qui en souffre et les gens qui l’entourent.

L’humoriste poursuit en disant avoir entamé «un long processus thérapeutique qui durera toute sa vie», expliquant avoir pris part à des groupes de discussions où il a côtoyé «beaucoup de tristesse, de souffrance, de gens en recherche de repères, mais malgré tout, beaucoup d’espoir.»

«Cette prise de parole, je ne la fais pas dans le but d’annoncer un retour. Je la fais pour présenter mes excuses aux personnes que j’ai profondément blessées. Je la fais aussi par respect pour les gens qui me suivent depuis des années, mais surtout pour mes proches, mon amoureuse et mes petits frères. Pour 2021, je souhaite un dialogue. Je crois que la discussion reste la meilleure solution à beaucoup de maux», a-t-il conclu.

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.