Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Igloofest: Kaytranada acclamé par le public montréalais

La performance du producteur et DJ natif de Saint-Hubert était très attendue.
HuffPost Québec

Le troisième week-end de la 14e édition d’Igloofest a été marqué par deux soirées à guichets fermés.

Après un vendredi soir avec le trio australien Rüfüs du Sol, les festivaliers avaient rendez-vous avec l’enfant prodige de la musique électronique, le Québécois Kaytranada, samedi soir.

De retour à Igloofest pour la première fois depuis 2018, la performance du natif de Saint-Hubert était fort attendue par le public montréalais, lui qui a sorti son album Bubba tout juste avant la fin de 2019.

Louis Kevin Celestin, de son vrai nom, est arrivé sur scène à 23h. Après une toute petite introduction par High Klassified, qui s’occupait de réchauffer la foule avant lui, le producteur et DJ s’est tout de suite mis à l’oeuvre.

Dès les premières chansons, le Montréalais d’origine haïtienne a balancé son succès mondial 10% dont les rythmes sont accompagnés par la sublime voix de la chanteuse Kali Uchis. La vedette mondiale a un peu plus tard fait chanter la foule sur son refrain de Go DJ avant d’enchaîner des succès auxquels il a collaboré, au grand plaisir de la foule.

EN VIDÉO: une partie de la performance de Kaytranada à Igloofest


Visiblement heureux d’être sur scène, Kaytranada a su même faire danser les agents de sécurité. Comme la veille, le Quai Jacques-Cartier s’est transformé en énorme piste de danse d’un club à ciel ouvert. Encore une fois, les visiteurs du festival se sont surpassés dans leur accoutrement très festif et coloré, mais qui semblait tenir au chaud en cette magnifique soirée d’hiver.

Le Québécois de 27 ans a fait un petit clin d’oeil à son frère, le rappeur Lou Phelps, en balançant son excellent morceau Come Inside. La foule a réservé le plus gros de son énergie vers la fin du spectacle pour Lite Spots, qui se retrouve sur 99,9%, l’un des plus gros succès de la carrière de Kaytranada. La tête d’affiche de la soirée a aussi fait plaisir au public en faisant jouer Chances, chanson qui a récolté plus de 21 millions d’écoutes sur Spotifiy.

Bubba se prête très bien à un spectacle extérieur avec ses sons de batterie et de basse aux rythmes hip-hop et RnB qui le caractérisent. Les projections visuelles accompagnant la musique où l’on voyait (trop?) Kaytranada tantôt en gros plan, tantôt en train de marcher, se mariaient parfaitement aux rythmes des chansons pour proposer un univers où l’on semble plongé dans les pensées de l’artiste.

Kaytranada, qui s’était produit à Osheaga l’été dernier, a fait paraître Bubba en décembre dernier. Comme pour son premier opus, 99,9%, son deuxième album studio en carrière a obtenu son lot d’éloges. Il s’est même retrouvé sur la liste de la musique favorite de Barack Obama pour l’année 2019.

Le producteur, qui travaille avec les plus grandes vedettes internationales, a dévoilé dans un forum de Reddit qu’il allait annoncer sous peu une tournée pour son nouvel album. On pourrait donc le revoir au Québec très bientôt.

Un week-end tout québécois

Igloofest fait toujours une place prépondérante aux artistes locaux et la dernière fin de semaine en fut un autre exemple.

Le Lavallois High Klassified a mis la table pour Kaytranada en permettant à la foule de se déhancher sur une variété de chansons allant de Drake à Sean Paul. Tout juste avant lui, c’est la Québécoise DJ Kelly qui ouvrait la soirée sur la scène principale.

Vendredi, avant le groupe mondialement reconnu Rüfüs du Sol, dont la performance s’est terminée par un spectacle pyrotechnique, l’organisation avait mandaté CRi, artiste originaire de Québec et résidant maintenant à Montréal, et la DJ et chanteuse québécoise Esther Côté pour faire lever la foule.

Rüfüs du Sol était en formule «DJ set», vendredi soir.
Ulysse Lemerise
Rüfüs du Sol était en formule «DJ set», vendredi soir.

Ce week-end à saveur toute québécoise avait commencé avec la première soirée exclusivement consacrée au hip-hop de l’histoire d’Igloofest. Le rap québécois était à l’honneur avec Loud, White-B et le producteur Charlie Shulz.

Igloofest se conclura la semaine prochaine. La soirée de jeudi sera retransmise au monde entier grâce à Boiler Room qui diffuse en direct des événements de musique électronique. Zeds Dead et Charlotte De Witte seront respectivement les têtes d’affiche du vendredi et samedi soir.

Vous pouvez consulter le site web d’Igloofest pour avoir plus d’informations sur le festival.

À voir également:

Suggest a correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.